Logements sociaux de N’Tabacoro : le règne de l’insécurité

Les résidents des logements sociaux de N’Tabacoro ne dorment plus que d’un œil à cause de l’insécurité dans le secteur après le démantèlement du poste de gendarmerie du secteur. De paisibles citoyens sont dépossédés de leurs biens en plein jour.

Le départ de la gendarmerie des lieux découle de l’incompréhension entre l’Office malien de l’Habitat (OMH) et la brigade de Kalabancoro. Le contingent déployé à N’Tabacoro ne recevait plus de traitement pour l’entretien du personnel et du matériel.

Depuis le retrait des pandores, une insécurité sans précédent s’est instaurée dans le quartier. Les biens de paisibles citoyens sont enlevés par des bandits armés opérant en petit groupe et en tout moment. Les familles sont dévalisées et les usagers des routes sont dépouillés de leur engin.

Une femme et ses enfants en l’absence du chef de famille ont été violentés et vandalisés par des bandits. Ils ont vidé la maison en début de soirée. Une autre dame partie rendre visite dans la zone a été dépossédée de sa moto devant le domicile de ses parents par deux individus armés.

Face à cette insécurité grandissante, les femmes menacent de marcher sur la gendarmerie de Kalabancoro pour le retour sans délai du poste pour assurer leur sécurité. L’OMH est aussi interpellé.

O. D.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here