Suspension des réseaux sociaux au Mali: Grave entorse à la liberté d’expression

Depuis mercredi 16 heures, Facebook, Twitter et une partie d’internet sont difficilement accessibles au Mali. Cette censure est la résultante de la manifestation, réprimée dans le sang, contre l’arrestation d’un animateur à la fois controversé et populaire : Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath. Cette coupure, une première au Mali, des réseaux constitue une entorse grave à la liberté d’expression.

Suite à la manifestation de soutien des jeunes de Bamako à la libération de l’animateur de Radio réprimée dans le sang par les forces de l’ordre, les principaux réseaux sociaux ont été suspendus au Mali depuis avant-hier. Les deux compagnies de télécommunications (Orange et Malitel), contactées par nos soins, expliquent clairement qu’elles ne sont pas impliquées dans cette suspension des réseaux sociaux.

Au niveau du service client d’Orange Mali, un des opérateurs de téléphonie mobile du pays, on explique : «la difficulté d’accès à ces applications ne relève pas de nous ». Les responsables de l’AMRTP, le service de régulation des télécommunications au Mali, ont carrément refusé de répondre à la question de savoir si la structure était à l’origine de la suspension des réseaux sociaux constatée dans la capitale.

Du côté des services de sécurité, on nie toute implication dans le blocage des réseaux sociaux. « Nous ne sommes pas derrière ça », soutient un officier de la Direction générale de la Sécurité d’Etat(DGSE). Cette suspension des réseaux sociaux est une première au Mali. Ainsi notre pays rejoint les rangs des pays dans lesquels les réseaux sociaux sont censurés pour cacher les faiblesses du pouvoir et empêcher l’émergence d’une société civile forte et capable de changer les choses.

Les plus avisés des utilisateurs des réseaux sociaux ont trouvé une parade en utilisant le VPN, un logiciel de déverrouillage. «Il suffit de télécharger par exemple l’application ORBOT sur son terminal. Une fois téléchargée, la configuration se fait automatiquement : l’application donne la possibilité de se connecter via plusieurs proxy situés dans d’autres pays. Il suffit alors de choisir un pays (France, Allemagne, etc.). Une fois la connexion établie, vous avez accès à tous les réseaux sociaux sans difficulté, avec une bonne qualité de réseau».

Madiassa Kaba Diakité

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here