L’interpellation de Ras Bath a-t-elle été orchestrée ?

L’interpellation de Ras Bath a-t-elle été orchestrée?

Suite à l’interpellation de Ras Bath le 17 Août, les moteurs de recherche ont certainement été sollicités pour plus de requêtes concernant Ras Bath qu’autre chose au sujet du Mali ces dernières 72 heures. La raison est à présent connue de tous. En effet le chroniqueur radio le plus célèbre du Mali à fait l’objet d’une interpellation.
Encore une fois, nous allons nous éloigner de tout jugement portant sur l’homme afin de consacrer nos analyses sur des faits. Comme le dit l’adage, les faits sont têtus.
Si nous scrutons de près les premières raisons de l’interpellation de Ras Bath, il s’agissait exclusivement d’atteinte à l’intégrité morale du prédicateur et non moins sulfureux Bandjougou Doumbia. Admettons que ce soit une bonne raison pour interpeller quelqu’un, on peut se demander pourquoi avoir attendu autant de temps pour exécuter une intention aussi flagrante. Le deuxième fait qui interpelle les observateurs non adeptes de la pensée unique et de la religion de l’émotion primaire est la coïncidence parfaite entre le moment où le chroniqueur Radio Ras Bath s’en prend à l’amateurisme de l’état major de l’armée malienne et son interpellation. La plupart des maliens peuvent penser à juste titre que l’interpellation du chroniqueur à pour but de lui mettre la pression afin qu’il cesse d’inciter la population à la vigilance face à la mascarade qu’est le commandement de l’armée. Les maliens n’ont pas tort de le penser car en réalité, c’est le scénario orchestré pour duper la population. Mais la réalité est plus profonde et d’avantage plus inquiétante pour le régime. Certes l’avion présidentiel n’a pas le droit d’atterrir ni à Gao ni à Tombouctou encore moins à Kidal, certes les soldats maliens sont conduits chaque jour à l’abattoir sans ménagement, leurs veuves et orphelins peuvent en témoigner, la raison qui fait perdre la tête à Koulouba est le risque maximum d’un coup d’état. En effet l’un des sujets de discussion des maliens ces derniers temps est la possibilité d’un coup d’état militaire. Les réseaux sociaux et les forums des sites Web d’informations en témoignent. De manière décomplexée, les maliens s’expriment au sujet de cette éventualité comme alternative à la gouvernance boiteuse du régime IBK. Que ces maliens soient bien informés ou non est la grande interrogation cependant, les hommes en uniforme vivent très mal la boucherie qu’est devenue la vie de leurs collègues qui tombent chaque jour.
L’attaque du camp de Nampala a été le fait de trop et les responsabilités du commandement sont citées justement par Ras Bath. Par ailleurs, le président IBK mal avisé n’est plus en odeur de sainteté avec le général Ag Gamou mentor du mouvement GATIA et seule connexion avec le nord du Mali.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here