5ème décès de la 5ème législature : Quid de la suppléance?

En moins de 3 ans, la 5ème législature de l’Assemblée nationale du Mali a perdu 5 députés. Le 5ème député décédé, c’est l’Honorable Schadrac Kéita, député élu à Tominian.

Donc, obligatoirement, une 5ème élection législative partielle va être tenue dans trois mois, dans la circonscription électorale de Tominian, pour pouvoir le siège laissé vacant suite au décès de Schadrac Kéita.

De quoi relancer les débats sur la suppléance, surtout avec le processus de révision de notre Constitution qui va démarrer bientôt. En effet, à un peu plus de 2 ans de la fin du mandat de la 5ème législature, le Mali a déjà connu 4 élections législatives partielles.

Il s’agit de celles de Yorosso, après le décès de l’Honorable Dramane Goïta, de la Commune V, suite au décès d’Oumou Simbo Kéita, d’Ansongo, après la mort de Halidou Bonzeye et tout récemment de Baraouëli, après le décès de Sidy Fomba.

Quand on sait le coût d’une élection et le temps nécessaire pour l’organiser, il urge d’introduire la suppléance dans la révision constitutionnelle, pour éviter qu’à chaque décès de député il soit obligatoire de tenir une élection partielle.

YD


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here