Campagne nationale de reboisement : La contribution de la SONATAM

La Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (Sonatam) a procédé vendredi sur le site de Sotuba à droite du pont de l’Amitié sino-malienne au reboisement d’un bosquet. L’opération de reboisement était présidée par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéita Aïda M’Bo, en présence de son collègue du Développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim, du directeur général de la Sonatam, Issouf Traoré, entouré de ses proches collaborateurs. Etaient également présents le directeur national des Eaux et Forêts, le général de brigade Biramou Sissoko, des agents des services techniques concernés.

Le ministre Mme Kéita Aïda M’Bo et son collègue Mohamed Ali Ag Ibrahim ont été les premiers à mettre en terre leurs plants d’arbres. Après ce coup d’envoi symbolique, les autres personnalités présentes et le personnel de la Sonatam, mobilisé pour la circonstance, ont procédé à la plantation des 2500 pieds d’espèces comme le flamboyant, l’eucalyptus, le ficus, etc.
Le reboisement s’inscrit dans le cadre des activités initiées par la Sonatam et cadre avec celles de la campagne nationale de reboisement lancée, il y a deux semaines par le Premier ministre Modibo Kéita à Tienfala.

Mme Kéita Aïda M’Bo a félicité les responsables de la société pour avoir apporté leur contribution à l’effort du gouvernement de reverdir le pays. Cette action est salutaire à plus d’un titre, a-t-elle estimé et conforte, si besoin est, le statut d’entreprise citoyenne que la Sonatam promeut depuis quelques temps. Elle a exhorté les agents de la société, les populations riveraines de Sotuba et la maire de la Commune I à veiller à l’entretien des plants et à leur survie.

Son collègue Mohamed Ali Ag Ibrahim a, de son côté, félicité la Sonatam pour ce geste et exhorté toutes les autres entreprises industrielles à suivre l’exemple de la société. Elles doivent aussi trouver un espace dans les localités où elles sont implantées pour contribuer au reboisement de leurs zones. Par ce geste, elles feront preuve d’acte de citoyenneté et démontreront leur respect de l’environnement dans lequel elles évoluent.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here