Conséquences des opérations de déguerpissement sur la vie des populations : L’association Kaoural renouveau accuse les maires du district de Bamako

78

Dans la perspective des prochaines élections communales prévues pour le 20 novembre, les responsables de l’Association Kaoural renouveau ont tenu, le samedi 20 août, une assemblée générale des secrétaires généraux des différentes cellules de la commune IV du district de Bamako. Elle était présidée par le président de l’association, El hadj Oumar Touré, en présence du directeur de la commission de l’association, Abdoulaye Mangara.

D’après le directeur de la commission de l’association Kaoural renouveau, Abdoulaye Mangara plus de 272 cellules ont été mises en place en commune IV du district de Bamako. Selon lui, cette rencontre visait à faire des lieux des militants qui détiennent leur carte NINA, seul ticket pour participer aux élections. Avant d’inviter les secrétaires généraux à continuer avec la mise en place des cellules précisément à Djikoroni. À le croire, l’association connait d’énormes difficultés à implanter des cellules dans ce quartier.

Et de poursuivre qu’après l’attaque de Nampala perpétrée par des groupes terroristes contre nos forces de défense, le gouvernement avait instauré l’État d’urgence. Cette mesure restrictive a freiné les activités de l’association. « Nous avons demandé à tous nos responsables de cesser toutes les activités politiques. Avec la convocation du collège électoral pour le 20 novembre prochain, nous avons décidé de tenir cette rencontre avec tous les secrétaires généraux afin de mettre en place des stratégies pour redynamiser les cellules », a précisé M.Mangara.

Il ajoutera qu’à travers les opérations de déguerpissement, les maires des différentes communes du district de Bamako ont trahi leur population. « Les maires ont participé à toutes les rencontres qui se sont tenues pour dégager les différentes pistes de cette opération sans avoir le courage d’informer leurs mandants. Au lieu d’accuser le gouverneur et le gouvernement, la population doit accuser les maires. Tous les maires sont pareils », a-t-il dit.

De son avis, seule la population peut apporter le changement tant souhaité à travers l’élection des personnes dévouées pour la cause de la commune et des plus vulnérables. Avant d’inviter le président de la République à tout mettre en œuvre pour débarrasser la commune IV de la montagne d’ordures qui pollue la vie des résidents de l’ACI 2000 et environnante. « IBK doit évacuer tous les dépôts d’ordures de la commune IV, car il réside dans la commune », a-t-il renchéri.

Quant au président de l’association, El Hadj Oumar Touré, il a appelé toutes les organisations de la société civile à se donner la main pour soutenir nos forces de défense et de sécurité qui font face à une guerre imposée à notre pays par des groupes obscurantistes. « Chaque Malien, en tout lieu et en toutes circonstances, doit apporter sa contribution pour le développement social, culturel et économique du Mali », a-t-il martelé.

Il a également regretté les évènements survenus après les opérations de déguerpissement des artères principales de la capitale. Avant de rappeler l’expérience de l’association Kaoural renouveau dans le domaine de l’amélioration du cadre de vie des populations. À ce titre, il a recommandé les plus hautes autorités à impliquer Kaoural renouveau dans cette opération d’assainissement de la ville de Bamako afin d’apporter des réponses pertinentes aux préoccupations des autorités ainsi que celles des populations. Avant de réitéré sa disponibilité et son engagement à s’impliquer dans toutes les questions de développement et de progrès de notre pays.

Mama PAGA        


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here