Gouvernorat du district : après la casse, la justification

94

En partenariat avec certaines télés et radios de la place, le gouverneur du district sensibilise et justifie son opération ville propre.

Vendredi dernier au gouvernorat était organisé un débat public animé par Gabriel Magma Konaté d’Africable. Il recevait le chef de cabinet du gouverneur du district, Fatogoma Coulibaly, le représentant des commerçants, Abdoulaye Cissé, les maires des communes II et IV, la directrice régionale de la santé, le directeur régional des eaux et forêts et le représentant de la protection civile.

Le débat a porté sur les avantages des deux semaines de déguerpissement et les actions à entreprendre pour embellir la capitale. Si certains quartiers du centre-ville semblent récupérer leurs poumons, d’autres attendent.

Mais déjà, l’action entreprise par Ami Kane a agi sur plusieurs domaines comme la santé, l’hygiène, l’assainissement et la sécurité des populations. Le débat donnait la parole aux chefs de service pour parler des avantages de cette opération sur un plateau de télévision et synchronisé par trois télés : Renouveau, Liberté et Cherifoula, et relayé par d’autres radios.

Aux termes du débat, nous avons reproché le chef de cabinet Fatogoma Coulibaly. Il a affirmé que cet exercice est fait pour sensibiliser et justifier les avantages de la libération des espaces occupés illégalement.

Selon lui, l’opération ne s’arrêtera pas en si bon chemin. Il a appelé les occupants à se faire recenser dans leurs mairies respectives pour être recasés. A propos des espaces libérés, le chef de cabinet a assuré leur tout prochain aménagement. “Nous avons un grand projet pour cela et dans six mois notre capitale ressemblera à une ville coquette”, a-t-il ajouté.

Zou

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here