Le procès des destructions à Tombouctou démarre devant la CPI

La Cour pénale internationale (CPI) s’apprête à juger le Touareg malien Ahmed Al Mahdi pour un crime de guerre commis à Tombouctou au début de l’été 2012. L’ex-jihadiste d’Ansar Dine doit répondre de la destruction de neuf mausolées de la ville aux « 333 saints », et de la porte de la mosquée Sidi Yahia. Le procès ne devrait durer que quelques jours, car l’accusé a décidé de plaider coupable.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here