Mali: Destruction de mausolées à Tombouctou, l’ex chef Touareg Ahmed Al Mahdi plaide coupable et demande pardon

Le jihadiste malien devant la CPI (ph)-


© Koaci.com- Lundi 22 Août 2016-Ahmad Al Faqi Al Mahdi , premier jihadiste malien jugé à la CPI a décidé ce lundi de plaider coupable pour la destruction de mausolées en 2012.

L’ancien chef Touareg Ahmed Al Mahdi dont le procès s’est ouvert ce lundi devant la cour Pénale internationale a plaidé coupable de crime de guerre pour la destruction de 9 mausolées à Tombouctou en 2012 lors de la prise de la ville historique par Ansar Dine et d'Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI ).

« Votre Honneur, j'ai le regret de dire que tout ce que j'ai entendu jusqu'à présent est véridique et reflète les événements. "je plaide coupable » sont les mots avancés par le présumé jihadiste après la lecture des charges.

Poursuivi pour avoir orchestré et participé la destruction des mausolées classés au Patrimoine mondial de l'humanité à Tombouctou alors qu’il était chef de brigades des mœurs, Ahmad Al Faqi Al Mahdi a demandé pardon à ses compatriotes maliens.

« Je demande leur pardon et je leur demande de me considérer comme un fils ayant égaré son chemin", a-t-il déclaré.

Agé d’environ 40 ans, le jihadiste Ahmad Al Mahdi est le premier suspect arrêté dans l'enquête de la Cour sur les violences de 2012-2013 au Mali et le premier poursuivi par la CPI pour destructions d'édifices religieux et monuments historiques.

La ville malienne de Tombouctou est inscrite au patrimoine mondial de l'humanité.


KOACI


koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here