Lettre de démission de la présidence du parti pour l’action civique et patriotique

À
Monsieur le premier vice-président du parti pour l'action civique et patriotique
Dans le souci de promouvoir l'émergence de nouveaux talents de leadership et de donner une nouvelle impulsion au Parti pour l'action civique et patriotique, je rends ma démission de la présidence de notre formation politique. Cette démission n'est en aucun cas le retrait de mon soutien indéfectible aux activités du PACP.
Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments civiques et patriotiques.
Niankoro Yeah SAMAKE
Militant PACP
============================================
Communiqué
Le porte-parole du ministère de la Défense et des Anciens combattants :
• Au regard des actions malveillantes et subversives en cours, tendant à décrédibiliser les forces armées et de sécurité et à saper le moral de la troupe ;
• Vu la nécessité d’apporter la bonne information aux militaires et à leurs familles ;
• Conscient de la nécessité d’informer et de bien informer l’ensemble des populations du Mali sur les efforts consentis dans le cadre du renouveau de l’Armée ;
Apporte un démenti formel aux allégations tendant à faire croire que le soldat dénommé Diarra dit Seydou Samaké, blessé lors d’une mission d’escorte en 2014, est laissé à son propre sort sans prise en charge médicale adéquate.
Le porte-parole du ministère de la Défense et des Anciens combattants, confirme que Diarra dit Seydou Samaké a été évacué en Tunisie sur civière le 6 juillet 2015, accompagné d’un médecin militaire. Il y a été pris en charge le 7 juillet pour sortir le 31 octobre 2015, après quatre mois d’hospitalisation qui ont coûté près de 10 millions de francs CFA.
Une deuxième évacuation du même soldat est programmée pour le 20 août 2016 avec un coût prévisionnel de plus de 8 millions de nos francs.
Entre les différentes évacuations, l’intéressé a bénéficié d'un suivi médical régulier. Il a notamment séjourné à l’Infirmerie hôpital militaire et a subi des examens cliniques à la psychiatrie de l’Hôpital du Point G, aux frais de l’Armée.
Le montant total des dépenses, engagées ou en cours d’engagement au profit de monsieur Samaké, avoisine les 20 millions de Fcfa.
Le porte-parole du ministère de la Défense et des Anciens combattants saisit cette occasion pour rassurer les militaires, les familles de militaires et l’ensemble des populations du Mali que l’Armée, en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance, garde un souci constant des conditions de vie et de travail des hommes.
Porte-parole du ministère de la Défense et des Anciens combattants
Colonel Abdoulaye SIDIBE
Chevalier de l’Ordre national

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here