Promotion de la femme à Bozola : voici les Amazones de l’ORTM

Pour une bonne mise en œuvre du projet managérial «Pour le Mali, une Radiotélévision publique crédible et performante», le Directeur général de l’ORTM, Sidiki N’Fa Konaté, a procédé à un vaste changement aux différents postes de responsabilité.
La Télévision nationale, la Radio nationale, la Direction des ressources humaines, l’Agence comptable, la Direction des finances et de l’approvisionnement, la Direction des prestations et du marketing sont désormais confiées à de nouvelles personnalités.
Sory Ibrahim Kéïta est promu Directeur de la Télévision nationale ; Mahamadou Koné à la Radio nationale ; Ibrahim Diombélé aux Prestations et Marketing. Les stations régionales sont également dotées de nouveaux directeurs, hormis Tombouctou où Adama Djimdé reste en poste.
Mahamadou Doumbia va à Kayes, Daouda Zoumana Traoré, jusqu’ici chef de la station de Gao, dirigera Koulikoro ; Mamary Koné à Sikasso ; Idrissa Goulou Sissoko, précédemment à Sikasso, va à Ségou ; Mamourou Sidibé à Mopti et Sékou Konaté, Chef Section Programmes et Infos à Sikasso, dirigera la station de Gao.
Une récompense pour ce talentueux communicateur. La Chaîne II a comme nouveau Chef, Adama Koité, l’un des premiers animateurs de la station à sa naissance.
Dans la nouvelle architecture, les femmes ne sont pas oubliées. Premier signe de cette confiance aux femmes, c’est Mme Diallo Mariam Touré, Ingénieur de l’Information, qui a été nommée au poste stratégique de l’Audit interne avec rang de Directeur technique.
Cette brave dame, qui a déjà travaillé à la Primature sous Cissé Mariam Khaïdama Sidibé, servait jusqu’à sa nomination au Centre émetteur du Point G.
La présentatrice du journal télévisé, Hawoye Touré, aura la lourde et exaltante charge de diriger la Section débats et enquêtes à la Télévision nationale. Elle qui clamait tout récemment que les femmes ont été oubliées dans les nominations. Franchement est-elle au courant de ce qui se passe vraiment à Bozola ?
Elle a intérêt à assurer correctement ses tranches de présentation et à organiser les débats contradictoires, au lieu de réclamer. Pour être à la hauteur de ses tâches, notre présentatrice doit être beaucoup plus présente à Bozola, demander moins de permissions d’absence et mieux préparer ses éditions. Comme on le dit, c’est au pied du mur qu’on juge le maçon.
D’autres femmes sont promues Chefs de Division : Mme Rokia Cissé, Chef Division recouvrements ; Mme Fatoumata Dembélé, Chef Division marketing. Plusieurs Amazones sont nommées chefs de Sections.
On peut retenir : Oumou Berthé et Madina Diallo, chefs de sections à l’Animation rurale ; Mme Sadio Kansaye, chef Section ressources humaines ; Mme Aminata Coulibaly, chef Section comptabilité matières ; Mme Assétou Bouaré, chef Section Relations publiques au marketing ; Mme Fatoumata Sagara, chef Section relations privées au marketing ; Mme Coulibaly Mariam Kesso Sy, chef Section marchés, entre autres.
C’est dire que le genre n’est pas négligé à l’ORTM. Lors de son premier passage à l’ORTM, Sidiki N’Fa Konaté avait nommé Mme Gnouma Kéïta au poste de Directrice de la Radio rurale, un poste qu’elle avait occupé avec brio, avant de faire valoir ses droits à la retraite.
Sitan DIAKITE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here