Promotion et mérite de la femme : Hawoye Touré, journaliste ou politicienne ?

Hawoye Touré est certainement une politicienne cachée à l’ORTM, elle se vante et rend hommage à l’ancien président Amadou Toumani Touré. Lors de ‘’L’Invité du jour’’ de la Chaîne de télévision Africable sur le thème : «Femmes et Médias», la journaliste présentatrice à l’ORTM», Hawoye Touré, a profité de l’occasion pour laisser entendre qu’avec ATT, la valeur des femmes était reconnue contrairement au nouveau patron de l’ORTM qui a formé son équipe, sans qu’une seule femme y figure.
En effet, en substance, elle disait ceci à propos de l’ancien président : «Je rends hommage à ATT, ancien président du Mali, grâce à qui j’ai été nommée Conseillère à l’Ambassade du Mali à Washington où j’ai travaillé tout au long de mon séjour avec courage et abnégation».
Par-là, Hawoye Touré voulait attirer l’attention des autorités, en l’occurrence le Directeur général de l’ORTM, Sidiki N’Fa Konaté, en leur faisant comprendre que les femmes ont été considérées dans ce pays par le passé.
En plus, elle a laissé entendre qu’à l’ORTM, le mérite n’est pas reconnu. «On rentre caporal et on sort caporal», a indiqué Hawoye Touré. Certainement que Hawoye Touré, en tenant ces propos, ne savait pas qu’elle avait été nommée Chef de division des débats et enquêtes à la Télévision nationale.
Comme elle, une brochette de femmes a été nommée. Certaines ont même le titre de Directeur régional de l’ORTM. Là où l’intervention de Hawoye Touré sort du cadre, c’est quand elle parle de sa nomination comme Conseillère à l’Ambassade du Mali à Washington. Ce n’était pas mérité.
Elle devrait ajouter que c’est grâce à la fille d’ATT, Mabo Touré, qui l’avait proposée à son père. Elle a passé des mois à pleurnicher auprès de cette femme pour avoir ce poste.
On ne peut pas parler de mérite dans ce cas. D’ailleurs, elle est partie aux USA pour quoi y faire ? Quel acte, a-t-elle posé ? Oui, c’est vrai : les tonneaux vides font beaucoup de bruit.
Quand Hawoye Touré rend hommage à ATT, nous sommes d’accord que l’enfant de Mopti a fait beaucoup de choses pour les femmes de notre pays.
Il a même nommé une femme au poste de Premier ministre. Mais, à ce jour, il y a la loi Oumou Bah en cours de vulgarisation, qui préconise 30% de femmes dans les postes électifs et nominatifs. Une loi saluée par toutes les femmes et qui est en train de faire tâche d’huile.
Ce n’est pas Ami Kane qui dira le contraire, ou les femmes membres du gouvernement ou aux postes de responsabilité.
Hawoye Touré, à travers cette déclaration d’hommage à ATT, nous montre son visage politique ; ce qui est dangereux et même très dangereux pour elle.
Merci à elle de nous montrer qu’elle mène un combat politique, au vrai sens du mot. Hawoye Touré dit qu’à l’ORTM, «On rentre caporal et on sort caporal».
Elle a raison, mais elle devrait ajouter, pour ceux qui ne connaissent rien. Alors, tu ne peux jamais progresser. Le trafic d’influence, la fréquentation des opérateurs économiques et autres personnalités du monde des affaires ne peuvent faire progresser personne.
Hawoye Touré ne peut s’en prendre qu’à elle-même, elle dont le souci premier est de paraître : faire des JT. Même là, elle est en concurrence avec ses filles aujourd’hui, car aucune présentatrice n’a son âge.
Si elle savait travailler, elle devrait le démontrer. Dieu merci, l’ORTM a connu des femmes braves qui avaient du mérite comme la doyenne Aïssata Cissé, Sacko Maguiraga, Fatim Sidibé, Maciré Yattassaye, Hinda Coulibaly, Rokia Cissé.
Ces femmes ont fait leurs preuves pendant les moments difficiles. Elles ont aussi fait de grandes enquêtes et animé de grands débats. Elles ont fait de grands dossiers sur le Mali.
Certaines de ces enquêtes et même des documentaires continuent d’alimenter le programme de la Télévision nationale. Que Hawoye nous dise la grande enquête qu’elle a menée, le grand dossier qu’elle a traité !
Nous rendons hommage aux braves femmes de l’ORTM qui se battent ; ces techniciennes et camerawomen et autres qui sont dans l’ombre.
Elles ne parlent pas comme Hawoye Touré, qui fait de la politique en insinuant qu’IBK n’a rien fait pour les femmes. IBK a beaucoup fait pour les femmes, mais les braves femmes, et non celles qui se pomponnent à longueur de journée.
Oui, pas celles qui attendent qu’on leur fasse la courte échelle pour atteindre le sommet. Si Hawoye Touré veut faire de la politique, le champ est vaste et libre, il y a de la place pour tout le monde, à condition qu’elle travaille et se batte pour mériter des récompenses.
Broulaye DOUMBIA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here