Traitement de la grille indiciaire des fonctionnaires de la Protection civile : La section syndicale dénonce les manœuvres peu orthodoxes du DRH du ministère de la Sécurité

La section syndicale de la Protection civile, par la voix de son Secrétaire général, le Commandant Issa Mody Sacko, dénonce les manœuvres peu orthodoxes du Directeur des ressources humaines (Drh) du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, N’Faly Dembélé, au sujet du traitement de la grille indiciaire des fonctionnaires de la Protection civile. C’était à la faveur d’une conférence de presse tenue le jeudi 18 août 2016 à la Bourse du travail.
La section syndicale de la Protection civile, affiliée au Syndicat national des travailleurs de l’administration d’Etat (Syntade), a tenu cette conférence de presse pour non seulement donner une information générale sur la Protection civile, mais aussi pour parler des acquis du Syndicat et de la grille indiciaire. La conférence était animée par le Secrétaire général de la section syndicale, le Commandant Issa Mody Sacko, en présence du Secrétaire général de l’Untm, Yacouba Katilé.

À l’entame de ses propos, le conférencier a remercié le ministre de la Sécurité et de la Protection civile qui, depuis sa nomination, n’a ménagé aucun effort pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats du feu à travers la réalisation d’importants équipements.
Il s’agit de la dotation de 24 ambulances de liaison, d’un camion pour le transport de troupes, d’un mini-bus pour le transport de troupes, d’un camion citerne pour le transport des hydrocarbures, de 5 motos à deux roues, de 4 motos à quatre roues et de 2 camions citernes d’incendie en instance de réception.
À cela, s’ajoute l’adoption récente d’un décret visant à apporter une amélioration dans l’octroi de certaines indemnités aux fonctionnaires de la Police nationale et de la Protection civile.

Mais, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Le Secrétaire général de la section syndicale de la Protection civile, Issa Mody Sacko, dénonce les manœuvres peu orthodoxes du Directeur des ressources humaines du département au sujet du traitement de la grille indiciaire des fonctionnaires de la Protection civile.

En effet, la loi N°2015-002 du 30 janvier 2015 portant statut des fonctionnaires de la Protection civile fut adoptée par l’Assemblée nationale en janvier 2015, sous réserve de la prise en compte d’un certain nombre de recommandations formulées.
Lors d’une séance d’écoute des représentants des syndicats et de l’administration à l’Assemblée nationale, il ressort dans le rapport des députés que le projet de loi portant modification de la loi N°05-069 du 30 décembre 2005, apporte des innovations majeures saluées par les parties, relatives à la création d’un quatrième corps des Sapeurs pompiers, d’un second palier d’intégration dans le corps des administrateurs pour les titulaires d’un diplôme de Doctorat en médecine.

Les représentants des Syndicats de la Protection civile ont critiqué le projet de loi en question, notamment la grille indiciaire. Ils ont soutenu que la Fonction publique avait produit, à l’époque, un tableau de grille indiciaire. Au lieu d’opérer l’augmentation de 15% octroyés à toutes les Forces de défense et de sécurité en 2012 sur ce tableau produit, le Drh n’a fait que reconduire l’ancienne grille, sous prétexte de rendre formelle l’application de l’augmentation des 15% qui était un acquis depuis 2012.

Selon le conférencier, Issa Mody Sacko, le Drh, dans son dessein caché, n’a associé ni les syndicats, ni la Fonction publique, et encore moins l’administration de la Protection civile.
Il dira que, contrairement à toutes idées de prise en charge des recommandations formulées dans un rapport produit relatif à l’examen du tableau de la grille élaboré en 2013 par le département de la Fonction publique, le Drh, à travers le ministère de la Sécurité et de la Protection civile, vient de faire adopter, en Conseil des ministres du mercredi 10 août 2016, un projet de loi portant modification de l’annexe N°1 de la loi 2015-002 du 30 janvier 2015 portant statut des fonctionnaires de la Protection civile, sans consulter les Syndicats. Toute chose qui constitue, selon le conférencier, une violation flagrante de la Convention 144 relative à la consultation tripartite.

Au regard de tout ce qui précède, le Secrétaire général du syndicat de la Protection civile indique que c’est un jeu émanant de la seule volonté du Drh, le Contrôleur général de police N’Faly Dembélé, pour occulter la correction recommandée par l’Assemblée nationale.
Le conférencier dira également que, pour illustrer cette mauvaise volonté, le Drh a tenté récemment, à travers une note technique, de remettre en cause un rapport produit par la Direction générale de la Protection civile dans le sens de la prise en compte des recommandations formulées par l’Assemblée nationale, mais dans le souci de corriger une incohérence du tableau de la grille avec des dispositions de l’article 137 du statut en vigueur.

Par ailleurs, selon le conférencier, les soldats du feu comptent battre le pavé dans toutes les villes du Mali, s’ils ne trouvent pas satisfaction, notamment le réexamen du tableau de la grille à l’image du tableau proposé par la Fonction publique.
Diango COULIBALY

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here