Comparution de Ras Bath au tribunal de la commune IV: Encore le Général Salif a-t-il fait tirer à balle réelle sur les manifestants ?

Encore des faits qui mettent vraiment le talent et l’expérience du Général en charge de la sécurité des maliens en doute. Il y a effectivement, beaucoup d’éloges à son égard par rapport aux écoles de formations et aux diplômes obtenus dans ces établissements. Il en est de même pour les postes qu’il a eu à occuper durant sa carrière. Contrairement à ces éloges, nous ne constatons sur le terrain aucun de ces mérites attribués à tord par ceux-là même qui ne cessent de faire sa promotion sur le plan professionnel et de faire répandre l’idée selon laquelle, il est le meilleur officier en maintien d’ordre. Et pourtant, le Général Sada SAMAKE n’en a pas fait autant en faisant tuer des civils à mains nues, lui qui a sauvé à plus d’une voix, le régime du Président Alpha Oumar KOANARE d’abord et celui d’IBK, au moment où ce dernier était premier Ministre. Ces instants étaient plus chauds que maintenant, car il y avait les Maitres TALL, Amidou DIABATE, Choguel MAIGA, Feu Mamadou Lamine TRAORE. Leur regroupement portait le nom la Coordination des Partis de l’Opposition ‘’COPPO’’, qui n’a jamais reculé face à l’incendie de l’Assemblée Nationale et autres troubles à l’ordre. L’ordre a été établi dans ces cas sans qu’il y ait aucune victime morte à la suite de coup de feu. Ils étaient nombreux, ces officiers de la trame du Colonel Sada SAMAKE à l’époque. Mais les maliens ont constaté que depuis presqu’une année que vous êtes à ce poste, la fébrilité a prévalu sur le professionnalisme, et l’expérience en terme de maintien d’ordre. D’abord c’était le 12 juillet 2016 lors de la marche pacifique organisée par la jeunesse de Gao pour protester contre la mise en place des Autorités Intérimaires et le non recrutement des jeunes de Gao dans l’armée malienne, contrairement aux groupes armés qui ont tué et violé les populations noires du nord.
Ensuite c’était en juillet 2016 lors du déguerpissement non opportun des kiosques des petits commerçants en cette période d’hivernage, ou un jeune a été tué à la suite des altercations entre les jeunes commerçants détaillants et les forces de sécurité. Et tout juste le 17 août, en tribunal de la C IV, lors de la supposée comparution de Ras Bath devant le juge où selon les réseaux sociaux il y a eu trois morts et selon la source gouvernementale un seul mort, il y a eu encore des bavures. Les forces de l’ordre démentent d’avoir tiré des balles réelles et certains manifestants disent le contraire. Une autre source dit que les policiers à l’intérieur de l’enclos du tribunal étaient en manque de grenades lacrymogènes. Et si jamais les manifestants avaient su cela, ils seraient tous morts d’après un agent de maintien d’ordre. Dans ces conditions, se sont-ils munis à titre personnel de balles réelles au cas où ils seraient devant un danger de mort ? Cette explication n’est pas à exclure dès l’instant où il y a eu des tirs à balles réelles. Le manque de munitions est courant lors des combats que les FAMAS mènent depuis le début de la crise en 2012.
Le cas le plus criarde est celui d’Aguelhoc le 24 janvier 2012 et tout récemment entre Tenenkou et Diafarabé, cinq de nos braves soldats sont morts par manque de munitions.
Le Général pense-t-il que le peuple malien a accepté des martyrs en son sein en mars 1991 pour se voire confisquer son droit de protestation contre la dictature, la confiscation de la liberté d’opinion ? Si c’est de cette manière qu’il pense, vaut mieux pour lui d’aller revoir ses cours de droits de Saint Cyr sur les libertés publiques. Il serait désormais mieux pour redorer votre blason militaire d’aller au nord et ramener grâce aux balles réelles les groupes armés dans le giron du Mali. Avant vous des soldats ont payé le prix fort en donnant leur vie pour défendre la République. Il s’agit des 116 soldats maliens exécutés le 24 janvier 2012 à Aguelhoc et les cinq morts tout récemment à Tenekou dont le Lieutenant Issa Nama DEMBELE. Il faut savoir raison garder mon Général sinon par votre façon d’impressionner IBK, vous poussez le peuple à la révolte.
A bon entendeur salut !

Alassane TRAORE

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here