Focus : Démilitariser Kidal !

Le contrôle de la ville de Kidal est devenu aujourd’hui l’enjeu majeur du conflit qui oppose deux communautés de cette localité : les Ifogas et les Imghad. En effet, aussitôt après l’intervention française au nord du Mali en 2013, les Ifoghas prennent carrément le contrôle de Kidal et y règnent sans partage. Cette annexion, qui ne dit pas son nom, dure depuis plus de deux ans. Profitant de l’absence de l’Etat (confiné à un rôle de spectateur) et avec la bienveillante protection de la communauté internationale, ils « gouvernent » en maîtres absolus la 8ème région du Mali.

Mais aujourd’hui, la donne semble changer. Les autres communautés, notamment les Imghad, n’entendent plus accepter que la terre commune (Kidal) soit la propriété privée d’une seule communauté, d’une famille, d’un clan ou d’un groupuscule d’hommes.

Pour mettre un holà à cette occupation illicite, la Plateforme (composée de plusieurs communautés du nord) prône la démilitarisation de la ville de Kidal. Cela implique que toutes les forces et/ou groupes armés, à savoir la CMA et les groupes qui la composent, quittent la ville. Ce qui éviterait de mettre en danger la vie des populations civiles en cas d’affrontements entre communautés.

Les modalités du retrait de la CMA, les positions à occuper (en dehors de la ville) par les groupes…seront fixées par les parties, avec l’implication de la Minusma. Toutes choses qui pourront ouvrir la voie au retour de l’Etat à Kidal.

C H Sylla


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here