Affirmation de l’autorité de l’Etat : L’axe Bathily-Kane-Konaté pour sauver ou enfoncer le régime IBK ?

Le Président IBK a été porté au pouvoir par l’écrasante majorité des Maliens pour régler la récurrente question de la rébellion touareg au nord et redresser le pays qui, depuis l’avènement de la démocratie, sombre peu à peu dans le laisser-aller. Trois ans après, si l’Accord obtenu, après d’âpres négociations à Alger, peine à être mis en œuvre, l’autorité de l’Etat, frisée dans le temps, commence en tout cas à s’affirmer. Ce, non sans grincements de dents et réprobations. Immersion dans l’action de trois personnes qui portent aujourd’hui les germes de la restauration de l’autorité de l’Etat au Mali.

Le Ministre Mohamed Ali Bathily, qui a quitté la justice pour s’occuper des affaires foncières et du domaine de l’Etat, a amorcé un travail de nettoyage général de l’un des domaines les plus pourris et qui sans doute, constitue une bombe à retardement pour la nation. La question foncière est un sérieux problème qui menace la stabilité sociopolitique du pays. La constance des litiges fonciers dans les tribunaux à Bamako ainsi qu’à l’intérieur du pays est révélateur d’un secteur mal organisé et miné par la corruption. En témoigne le rapport 2015 du Bureau du Médiateur de la République. Sur 228 réclamations enregistrées, 91 soit 39,91% portent sur des problèmes fonciers. L’action du Ministre Bathily, qui a déclaré la guerre aux spéculateurs fonciers sans scrupule, a été bien accueillie par les maliens. Des gros bonnets aux plus petits, tous sont dans le viseur du ministre. « S’il y a un domaine où le changement est attendu, c’est le domaine du foncier. Le ministre Bathily fait un travail de nettoyage extraordinaire et courageux. Bravo monsieur le ministre », nous confiait un enseignant qui affirme avoir été victime des spéculateurs fonciers. Même ton, chez ce cadre de l’administration, secrétaire administratif d’un collectif. Une victime qui se bat depuis trois ans pour entrer en possession des lots spoliées par un richissime opérateur économique. Le ministre, en annulant tous les titres fonciers et autres documents acquis frauduleusement, contribue à désamorcer une tension sociale explosive. « L’administration doit arrêter de produire de faux documents », avait confié le ministre à nos confrères du quotidien national L’Essor, ajoutant que sa stratégie consiste à restituer les terres à leurs propriétaires en menant des procès contre les faux documents.

Soutien massif et total du Président IBK

Le Gouverneur du District de Bamako, le Contrôleur Général de Police, Mme Ami Kane, qui n’est pas une inconnue des Bamakois, a fait trembler la cité des trois Caïmans. Son opération baptisée ‘’Bamako ville propre’’ ou encore ‘’opération Bulldozer’’ visant à dégager les trottoirs et à assainir Bamako, est mal appréciée malgré son utilité reconnue par l’écrasante majorité des populations. A coup de Bulldozer, Ami Kane, dame de fer pour certains, malgré des manifestations ça et là, casse et déblaye tout sur son passage. Au cours d’une rencontre au gouvernorat, Ami Kane, imperturbable, prévient qu’il n’était pas question d’arrêter l’opération. Dans son combat pour le changement, elle est soutenue par le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, qui lui réitère son soutien à Koulouba au cours d’une rencontre. « Vous avez mon soutien total et massif », avait déclaré IBK. Aujourd’hui, Bamako respire mieux, même si le travail doit continuer.

Me Mamadou Ismaël Konaté, éminent avocat qui s’est vu confié le portefeuille de la justice, est en terrain connu. La justice aujourd’hui est l’un des maillons faibles de la gouvernance dans notre pays. Un grand malade que Me Konaté promet de redresser pour une justice équitable à tous les citoyens. Dans l’affaire dite Ras Bath, le Ministre de la Justice a courageusement endossé la responsabilité de l’arrestation de l’animateur de l’émission ‘’Cartes sur table’’, le 15 août dernier. « Il a été interpellé suivant mes propres instructions…», a-t-il dit.

Très remonté contre les manifestations du 17 août dernier au tribunal de grande instance de la commune IV qui ont fait un mort, 18 blessés et des dégâts importants, Me Konaté a déclaré que la justice qui renaît, est désormais aveugle, elle va poursuivre toutes les personnes qui sont en violation du droit, qui sont en inobservation de la loi.

Les différentes actions de ces ministres et du gouverneur, si elles sont bien conduites, apporteront à coup sûr, le changement qu’attendent les Maliens et affirmera l’autorité de l’Etat.

Toutefois, l’effet contraire pourrait se reproduire si ces actions ne sont pas soutenues par l’ensemble du peuple malien et notamment le Président IBK qui pourrait, pour des raisons électoralistes, céder à certaines pressions.

Drissa Togola

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here