Bamako accueille un salon des Banques et des PME de l’UEMOA fin septembre

La deuxième édition du Salon des banques et des petites et moyennes entreprises de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se tiendra à Bamako, capitale du Mali, du 28 septembre au 1er octobre 2016, a déclaré le président du comité d'organisation Herman Nagalo jeudi à Ouagadougou, lors d'une conférence de presse. Cette manifestation, qui aura comme thème "les PME dans l'UEMOA face aux exigences de la compétitivité mondiale", vise entre autres à créer un cadre d'échange des PME sur leurs organisations, ainsi que des stratégies innovantes pour mieux s'insérer dans l'économie face à une concurrence mondiale, a-t-il affirmé. Près de 300 entreprises et 3.000 visiteurs, dont 150 experts, sont attendus à Bamako, a-t-il précisé. M. Nagalo a souligné que les pays de l'UEMOA sont confrontés à divers défis liés notamment à l'industrialisation, au coût de l'électricité, à l'autosuffisance alimentaire, à l'urbanisation et à des difficultés de financement de projets. Selon lui, les PME qui contribuent à plus de 80% à l'économie de ces pays, ont des solutions "innovantes", et ne demandent qu'à être accompagnées. "Nous sommes dans un contexte de mondialisation qui touche toutes les économies. Nos entreprises font face à une concurrence. L'AGOA (African Growth and Opportunirty Act) permettait aux différents pays africains de commercialiser leurs produits avec les Etats-Unis, mais cela n'a pas bénéficié aux PME, car elles n'ont pas pu saisir ces opportunités du fait des normes exigées", a-t-il indiqué. Il a en outre déclaré que des accords avec l'Union européenne seront mis en œuvre très prochainement pour lever les barrières de restrictions en termes d'échanges économiques avec les pays africains. "A ce niveau, les PME doivent être formées car nous avons intérêt à nous préparer pour saisir l'opportunité de ces marchés", a-t-il dit. "Nous voulons internationaliser les marchés des PME africaines. Nous avons des capacités. Il nous manque seulement l'organisation pour faire des merveilles", a dit le président du comité d'organisation.
  Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here