” Carrefour des jeunes + ” de CRI 2002 dans la capitale du Kénédougou : Plus de 50 acteurs-clés de Sikasso, Mopti et Tombouctou imprégnés de la réconciliation et des symboles de la République

Le cercle de réflexion et d’information (CRI 2002), présidé par Dr Abdoulaye Sall, a organisé, du 18 au 20 août à l’IFM de Sikasso, une rencontre dénommée ” Carrefour des jeunes + ” autour de la thématique ” réconciliation nationale par la découverte mutuelle, des valeurs, des symboles de la République et du mouvement pionner “. Ils étaient une cinquantaine de jeunes pionniers, de femmes, de communicateurs et d’autorités traditionnelles, venus des régions de Sikasso, Mopti et Tombouctou pour prendre part à cette rencontre présidée par le gouverneur Bougouzanga Coulibaly, en présence du président du conseil régional, Yaya Bamba.

Cette rencontre de Sikasso s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre du programme Partenariats pour l’exercice d’une gouvernance appropriée (PEGA 2015-2018) de CRI 2002 qui couvre les trois régions ci-dessus citées. Cet ambitieux programme s’articule autour de la problématique du ” valoir-vivre ” ensemble, de la paix, de la réconciliation dans notre pays avec l’implication des autorités traditionnelles dans la gestion des affaires locales et dans la résolution des conflits communautaires. Un combat toujours mené par CRI2002 et grâce auquel on dispose aujourd’hui d’un répertoire de chefs de quartiers et de villages de nombreuses localités. En termes de méthodologie, la rencontre de Sikasso a été menée autour de trois axes  majeurs, stratégiques et opérationnels.

Le premier concernait le mouvement pionnier. En effet, ce mouvement, faut-il le souligner, est doté de la Loi pionnière qui compte neuf articles dont le premier stipule : ” le pionnier aime ses parents et se dévoue pour son pays “. Dans la dynamique de l’éducation civique et morale, le mouvement pionnier occupe une place de choix car tendant à favoriser la formation civique, morale, physique et pratique de l’enfant pour en faire un citoyen. Par lettre circulaire N°1072 du 4 août 2010, le ministre de l’Education nationale a instruit à tous les directeurs d’académie d’enseignement de ” prendre toutes les disposition utiles pour implanter le mouvement pionnier dans toutes les écoles de leurs circonscriptions “. La question qui taraude tous les esprits aujourd’hui, est celle de savoir où en est-on avec cette instruction ?

Le second axe développé à cette rencontre est relatif aux symboles de la République avec en tête l’hymne national dont le chant doit créer chez chacun de nous un esprit patriotique, d’engagement mais aussi de labeur.

Quant à l’axe trois,  il porte sur le nouveau module conceptualisé  par CRI-2002 ” Raconte-Moi “. De ce fait, “Carrefour Jeunes + ” a été l’occasion pour les participants venus des trois régions de parler d’eux entre eux en plénière avec un accent spécifique sur la place des autorités traditionnelles. Cette plénière a été suivie de la mise en place de trois groupes d’engagements publics au sein desquels les participants, coachés par des chercheurs communicateurs ont débattu des thématiques évoquées.

Pour le président de CRI 2002, ” si, au départ les gens sont venus à cette  rencontre avec leurs manteaux de Tombouctiens, de Mopticiens ou de Sikassois, ils sont repartis tous avec un seul et unique manteau, ce lui du Malien. Ce qui constitue le cordon ombilical entre l’axe trois et les deux autres  “.

Faut-il souligner que le programme PEGA de Cri 2000 est financé par la Direction du développement et de la coopération (DDC) Suisse et s’inscrit dans une dynamique de placer les citoyens et les régions au cœur de la gouvernance démocratique, de la croissance économique et du développement durable.

En tout cas, les différentes autorités locales ont apprécié à sa juste valeur cette initiative de CRI 2002 qui contribue aujourd’hui de façon remarquable à l’éducation civique et citoyenne dans notre pays.

   YOUSSOUF CAMARA


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here