Journée panafricaine des femmes : Le personnel féminin de l’Office de Protection des Végétaux (OPV) s’engage à rendre les villes coquettes et vivables

Après la célébration de la journée panafricaine des femmes, édition 2016, le personnel féminin de l’Office de Protection des Végétaux (OPV), a procédé à l’organisation d’une journée sur le thème : « Assainissement, l’impératif pour un cadre de vie sain». Les travaux de la journée étaient présidés par le directeur général de l’Office de Protection des végétaux, Lassana Sylvestre Diarra, en présence de Mme Touré Fanta Diallo, la doyenne des femmes du service, de Mme Diarra Fatoumata Damba, Djouma Dacko , chef du personnel et l’ensemble du personnel féminin et masculin.
La célébration de la journée panafricaine des femmes, instituée lors du congrès de l’organisation à Dakar en 1974, offre l’opportunité de capitaliser les réalisations accomplies en faveur de l’égalité des sexes et de renforcer les débats, autour des droits de la femme et du développement en Afrique.

Mme Diarra Fatoumata Damba a, dans son mot de bienvenue, rappelé les objectifs de la journée, avant d’affirmer que le personnel féminin de l’Office ne sera en aucun cas en marge de cet important évènement. C’est pourquoi, dit-elle, « nous, les femmes du service, avons initié cette journée pour soutenir le gouvernement dans son combat, pour la protection et la préservation de l’environnement en général et de l’assainissement en particulier ».

Dans son allocution, la doyenne des femmes de l’OPV, Mme Touré Fanta Diallo, a tout d’abord rappelé qu’elles ont, à l’instar de leurs sœurs du pays et du monde en général, célébré la Journée panafricaine des femmes le 31 juillet 2016. Le thème de cette journée était : «Assainissement, l’impératif pour un cadre de vie sain». Mme Touré a ensuite expliqué que l’assainissement est un thème évocateur et interpelle chaque membre de la communauté à s’investir dans l’action. Selon elle, il constitue un défi mondial et figure au 6ème rang des objectifs de l’agenda 2030 de l’Union Africaine. «Nous devons donc tous, nous donner la main pour faire des villes, des cités coquettes et vivables. Les femmes de l’OPV ne ménageront aucun effort pour soutenir les efforts du gouvernement dans la protection et la préservation de l’environnement en général et de l’assainissement en particulier», a déclaré Touré Fanta Diallo.

Pour atteindre cet objectif, elle a invité tous et toutes, singulièrement les femmes, à entreprendre des actions de sensibilisation des communautés sur leur rôle dans l’assainissement et son impact sur la santé. Elle a terminé son intervention en exprimant l’engagement de tous à poursuivre ce genre d’initiative.

Quant au directeur général de l’Office, Lassana Sylvestre Diarra, il a déclaré que cette initiative émanant des femmes de la structure mérite plus qu’un encouragement. Car, a-t-il ajouté, « elles sont nos sœurs ; elles sont nos femmes et même nos mamans. Sans femme, il n y a pas de développement ; sans femme, il n y a pas de vie ». Selon lui, elles ont abordé un thème très important qui est l’assainissement. Quand la femme est propre au service ; quand la femme est propre dans la famille, ce sont les services et les familles qui sont propres. Il a fini par adresser ses vives félicitations à ces braves femmes du Mali en général et celles du service en particulier.

Prenant un engagement, Mme Diarra, a souhaité que chaque dernier vendredi du mois les femmes de l’OPV sortent massivement pour assainir les alentours de la structure.

Bonne fête à toutes les femmes africaines !

D_KEITA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here