“Leader de Demain” : Ibrahima Konaté : capitaine d’entreprise de nettoyage

Pour sa cinquième livraison, l’émission “Leader de demain” de Renouveau TV reçoit ce dimanche 28 août 2016 le directeur général de la société Ibrahima Konaté Nettoyage (Iknett), un self-made-man au parcours impressionnant.

Du haut de ses 38 ans, Ibrahima Konaté est un jeune entrepreneur malien résidant à Paris. Né en Côte d’Ivoire, il a décroché son baccalauréat en série langues et littérature en 1997 au lycée de Markala (région de Ségou).

Le jeune Ibrahima Konaté puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’inscrira d’abord à l’Institut de gestion et de langues appliquées aux métiers (Iglam) à Bamako pour deux ans de formation en management des affaires, avant d’emprunter en 1999 le chemin de l’immigration avec comme destination la France.

Le début de son séjour parisien n’a pas été une partie de plaisir. Il a été contraint de surseoir à ses projets d’études faute de financement. Le jeune Ibrahima décide alors de prendre son destin en main en bravant tous les obstacles de sa nouvelle vie, jusqu’à créer sa propre entreprise en France, il s’agit de la société Ibrahima Konaté Nettoyage appelé Iknett service.

Et c’est à partir des ressources générées par cette nouvelle entreprise que notre invité retrouve le chemin de l’université où il obtint en 2014 une maîtrise en management à Paris-XV.

Fort de ses expériences parisiennes dans le domaine de l’entreprenariat, le jeune Konaté décide de venir servir le pays de ses ancêtres, en lançant officiellement à Bamako le 21 juin 2016 la société Ibrahima Konaté Nettoyage.

A peine lancé, Iknett s’est bien positionné dans le marigot économique malien comme un levier dans la lutte contre le chômage au Mali. En deux mois d’existence, M. Konaté a déjà donné la chance à une douzaine de jeunes maliens de goûter aux délices d’un premier emploi.

Humain, généreux, chaleureux, disponible et professionnel… Ces épithètes sont des employés d’Iknett-Mali pour dépeindre le côté moral de notre jeune leader.

Oumar B. Sidibé

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here