Mali : Déguerpissement dans la ville de Bamako : « Au lieu d’accuser le gouverneur et le gouvernement, la population doit accuser les maires »,martèle l’Association « Kaoural Renouveau »

Les responsables de l’Association « Kaoural Renouveau » ont tenu, le 21 août 2016 à leur siège, une assemblée générale extraordinaire des secrétaires généraux des différentes cellules de la commune IV du district de Bamako. La cérémonie a enregistré la présence du président national de l’association, Oumar Abdou Touré dit Alladji ; du directeur de la commission, Abdoulaye Mangara ; du 1er vice-président, Youssouf Keita ; du président d’honneur, Issa Traoré, entre autres. L’objectif était de renforcer sa base en vue des élections communales et régionales prévues le 20 novembre prochain et de donner leur point de vue sur la situation de déguerpissement dans la ville de Bamako.
Le président national de l’associationKaoural Renouveau, Oumar Abdou Touré dit Alladji, a déploré les événements malheureux de ces derniers temps, au cours desquels la commune IV a été particulièrement agressée dans sa tranquillité et sa sérénité. C’est pourquoi le bureau national de Kaoural Renouveau appelle toutes les organisations de la société civile à se donner la main, pour soutenir nos forces de défense et de sécurité qui font face à une guerre imposée à notre pays par des groupes obscurantistes, a-t-il dit.
Le président national de l’associationKaoural Renouveau Touré a demandé à tous les compatriotes de se mobiliser, contre ce qui peut détruire nos relations de convivialité et au-delà même tout ce qui peut saper les fondements unitaires de notre nation, pour laquelle nous devons pérenniser le sens du devoir, de l’honneur et de la fierté dans la solidarité, qui constituent des vertus léguées par les fondateurs de notre chère République du Mali.
Il a regretté les évènements survenus après les opérations de déguerpissement des artères principales de la capitale. Avant de rappeler l’expérience de l’association Kaoural Renouveau dans le domaine de l’amélioration du cadre de vie des populations. « L’heure est arrivée pour mettre fin au chômage. J’en appelle de même à tous les militants ; qu’ils se préparent. A partir d’aujourd’hui, nous comptons sur nos propres forces. On ne partage la mairie de la commune IV du District de Bamako avec personne. Car la commune IV ne peut pas se développer sans les membres de l’association Kaoural renouveau », a-t-il précisé.
Enfin, le président Touré a recommandé aux plus hautes autorités d’impliquer Kaoural renouveau dans cette opération d’assainissement de la ville de Bamako, afin d’apporter des réponses pertinentes aux préoccupations des autorités, ainsi que celles des populations.
Avant l’intervention du président, le directeur de la commission de l’association Kaoural renouveau, Abdoulaye Mangara, a révélé que plus de 272 cellules ont été mises en place en commune IV du District de Bamako. Cette rencontre visait à faire l’état des lieux des militants qui détiennent leur carte NINA, seul ticket pour participer aux élections.
Il a invité les secrétaires généraux à continuer avec la mise en place des cellules, précisément à Djicoroni Para. « Avec la convocation du collège électoral pour le 20 novembre prochain, nous avons décidé de tenir cette rencontre avec tous les secrétaires généraux, afin de mettre en place des stratégies pour redynamiser les cellules », a-t-il précisé. Parlant des déguerpissements de la ville de Bamako, le directeur de la commission, Mangara, a précisé que les maires des différentes communes du District de Bamako ont trahi leur population.
« Les maires ont participé à toutes les rencontres qui se sont tenues pour dégager les différentes pistes de cette opération, sans avoir le courage d’informer leurs mandants. Au lieu d’accuser le gouverneur et le gouvernement, la population doit accuser les maires », a-t-il dit.
Lassana

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here