Union nationale des jeunes éditeurs de presse : L’association lance officiellement ses activités

La Maison de la presse, c’est le lieu que les jeunes éditeurs de presse (UNAJEP) ont choisi pour procéder au lancement officiel de leurs activités, le samedi 13 août 2016. La cérémonie du lancement était présidée par le représentant du ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Oumar Sylla, chef du cabinet du département. Pour la circonstance, il avait à ses côtés Aliou Djim, représentant de la Haute Autorité de la Communication (HAC) ; Belco Tamboura, Directeur de Publication du Journal « L’Observateur », conférencier et Idrissa Dicko, Président de l’UNAJEP, directeur de publication du Journal ‘’ VivaNews’’.
Cette union, faut-il l’expliquer, est composée d’une trentaine d’organes de presse écrite, ayant pour vocation de favoriser les conditions de vie et de travail des journalises. Selon le premier président élu, Idrissa Dicko, la presse malienne a connu une véritable floraison, de l’avènement de la démocratie à nos jours. Nonobstant les difficultés qui persistent, la presse, pour lui continue de tenir sa place. Avant de rappeler que ces dernières années, beaucoup d’organes se sont créés à la tête desquels se trouvent des jeunes. «Ces derniers font face aux problèmes de ressources humaines, matérielles et financières», dit-il. Les défis auxquels, ils ne doivent nullement se dérober sont, entre autres : assurer la régularité du journal, disposer d’informations bien fournies, présenter une bonne qualité de texte et la distribution. Mais, dit-il, les difficultés de la presse ne viennent pas seulement que de l’intérieur. «Elle est confrontée à un monde en changement rapide avec l’exploitation de l’internet et la désaffection vis-à-vis de la lecture. Il est pourtant question de faire vivre les journaux écrits, dans un environnement investi par les Smartphones, les tablettes et autres supports numériques qui rendent la presse accessible gratuitement ; alors que celle-là a un coût », a-t-il indiqué.

En juin 2016, souligne le président Dicko, l’UNAJEP a acquis sa reconnaissance. Ses objectifs sont entre autres : favoriser l’émergence et l’épanouissement des membres, contribuer au dynamisme et à la liberté de la presse conformément à l’éthique et à la déontologie et veiller aux intérêts professionnels et moraux des jeunes éditeurs de presse.

Au nom du ministre de l’Economie Numérique, Oumar Sylla, chef du cabinet du département, a réitéré l’accompagnement indéfectible du ministre à l’UNAJEP pour l’accomplissement des missions.

Il faut noter aussi que la cérémonie a été marquée par un brillant exposé du doyen Belco Tamboura sur le thème : «Les défis de l’unité de la presse».
Ainsi, le conférencier Belco Tamboura a édifié les jeunes éditeurs sur la noblesse du journalisme, tout en mettant l’accent sur la formation, toujours la formation et rien que la formation.
Bon vent à la toute jeune association !

DMK

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here