Après les opérations d’assainissement de la journée : Bamako envahi le soir par les restes des bains mystiques

88

S’il y a une guerre que le Gouverneur du district de Bamako, Amy Kane, aura bien du mal à mener, c’est bien celle contre les écorces, feuilles et racines d’arbres qui jonchent les rues, plus précisément au niveau des carrefours très fréquentés de la capitale. Effectivement, c’est un spectacle désolant qu’offrent ces tas d’ordures spéciales jetées nuitamment à ces endroits après les avoir utilisées dans le cadre de bains mystiques. Il fut d’ailleurs un moment où certaines rues de l’Aci 2000 devenaient impraticables parce que transformées en lieu de sacrifices de tous genres, en raison de leur tranquillité, parce que non fréquentées.

C’est la période où la plupart des immeubles étaient des chantiers inachevés et bordés de terrains non encore construits, mais couverts de hautes herbes, offrant ainsi un endroit idéal de camouflage pour  se livrer à certaines pratiques mystiques. Un propriétaire de maison nous a fait une confié que lorsqu’il a commencé les travaux de construction de sa villa, il était étonné du nombre d’objets bizarres trouvés enterrés dans son terrain : têtes d’animaux, cornes de bétail, gris-gris et autres amulettes. Il a même eu peur pensant que c’était pour l’empêcher d’entamer son chantier. Il n’en était rien après consultation d’experts en la matière qui l’ont rassuré que des inconnus utilisaient son terrain qui semblait abandonné pour  des pratiques occultes.De toute façon, s’il faut assainir Bamako par des travaux d’hercule menés au grand jour pour que le soir venu des gens – et pas n’importe lesquels- viennent déverser des ordures aux carrefours très fréquentés de la capitale, on n’en finirait jamais de parler de l’assainissement de la capitale. Alors, vivement le changement de comportement !                           

 A.B.N

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here