Assistance des avions au sol (prix de la touchée) à l’aéroport Bamako-Sénou Modibo Kéita : Un agent de la Compagnie Ecair disparait avec plus de 8 millions de FCFA de l’Asam, l’Asecna et l’Anac

Un agent de la Compagnie Ecair a disparu, il y a une semaine, avec une enveloppe de 8 150 000 Fcfa, une  somme était destinée à régler les factures du prix de la touchée de l’Asam, l’Asecna, l’Anac…

Ecair (Compagnie aérienne nationale de la République du Congo) n’a pas bonne presse au Mali depuis son lancement en mars 2015. En effet, elle est réputée être aujourd’hui comme une compagnie aérienne pas très sérieuse, selon plusieurs sociétés d’assistance aéroportuaire au Mali. Et comme si cela ne suffisait pas, un agent de cette compagnie vient de disparaitre avec une enveloppe de 8 150 000 Fcfa, soit le prix de la touchée de certaines sociétés d’assistance aéroportuaire. Il s’agit de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna) de l’Assistance aéroportuaire du Mali (Asam), de l’Agence nationale de l’aviation civile au Mali (Anac).

Cet incident s’est produit, il y’a quelques jours seulement, à l’aéroport international Modibo Keïta de Sénou, après un vol de la compagnie Ecair. “Effectivement, un agent de la Compagnie Ecair a fui avec nos sous. En fait, il s’agit du prix de la touchée. En d’autres termes, c’est le montant des différentes prestations fournies, une fois  que l’avion atterrit à l’aéroport jusqu’à son départ. Les compagnies comme Ecair doivent s’acquitter d’une somme d’argent juste après les prestations. Sinon, plusieurs autres compagnies plus sérieuses préfèrent les virements. Ce jour-là, l’agent de la compagnie Ecair est resté introuvable. Après, on nous a fait savoir qu’il a fui avec nos sous. Jusqu’à présent, nous n’avons aucune information. En la matière, c’est la compagnie qui doit régler nos factures”,  nous a confié un agent d’une société victime.

Joint par nos soins, l’un des responsables de la représentation de la compagnie au Mali a été très clair : “Oui, un de nos agents a fui avec  la somme de 8 150 000 Fcfa. Cet argent était censé régler les factures des prestations d’assistance aéroportuaire. Malheureusement, il a pris la tangente au moment de payer les prestataires. Ce qui est très étonnant. Il est toujours introuvable. Nous  n’avons aucune trace”.

Notons que la Compagnie Ecair dessert Bamako depuis mars 2015. Elle a été créée le 26 septembre 2011 par le lancement du vol commercial entre Brazzaville et Pointe Noire. Aujourd’hui, la compagnie dessert plusieurs grandes villes, même si certains services aéroportuaires et des clients ne cessent de critiquer les retards accusés.

                                                                     A.B. HAÏDARA


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here