Participation du Mali aux jeux olympiques 2016 : Quand Ismaël Coulibaly s’est autoproclamé porte-drapeau

68

Le jeune taekwondoka, Ismaël Coulibaly, a été vraiment la grosse déception de la participation du Mali aux Jeux olympiques de Rio, au Brésil. Il n’a pas pu franchir le cap des huitièmes de finale parce que battu 13-6 par l’Azerbaidjanais Harrchegani, il y a juste une semaine, dans la catégorie de moins de 80 kg. Et pourtant, beaucoup de Maliens comptaient sur ce jeune qui a honoré le drapeau national lors de différentes compétitions internationales en remportant des médailles.

Le hic est que la Radio France Internationale (Rfi) était très pressée de donner l’information sur l’élimination d’Ismaël Coulibaly. Cela est la réponse de différentes déclarations faites par ce jeune sur cette même antenne, à deux mois seulement de l’ouverture des Jeux olympiques. Ce fut un véritable chantage pour bénéficier de faveurs de l’Etat, notamment pour avoir de l’argent, sous prétexte qu’il allait se préparer.

Pour ne pas lui donner l’occasion de parler, il a reçu en tout et pour tout 24 millions de Fcfa de la part du ministère des Sports, du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) et de la Société Pmu-Mali. Cela, en vue d’une meilleure participation de cet athlète aux Jeux olympiques. Malheureusement, cette bagatelle n’a rien servi.

Autre chantage d’Ismaël Coulibaly, c’est lorsqu’il s’est autoproclamé le porte-drapeau de la délégation malienne lors de la cérémonie d’ouverture, qui s’est déroulée dans une ambiance festive au Stade de Maracana. Alors que le nom d’un autre athlète, plus respectueux, devait être annoncé comme le porte-drapeau. Comme il fallait s’y attendre, Ismaël avait même menacé de ne pas défiler, si jamais il ne sera pas le porte-drapeau. En fait, il était à la recherche d’un prétexte comme s’il savait qu’il ne pouvait pas dépasser le premier tour. Finalement, c’est lui qui a porté le drapeau.

En tout cas, l’avenir de ce jeune très talentueux semble être en péril, si jamais il ne fera pas marche arrière. Il est sur les traces d’autres grands athlètes maliens.                            

A.B. HAÏDARA

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here