Atelier de Restitution sur les Reformes des marchés publics : Des innovations en cours

La Direction Générale des Marchés Publics et des Délégations de services Publics à travers le projet d’Assistance Technique pour la Gouvernance et la Décentralisation Budgétaire(PAT),  a organisé mercredi dernier au Centre International de Conférence de Bamako (CICB), un atelier de Restitution  sur les Nouvelles Reformes des Marchés publics.

La rencontre a été présidée par Mme Kaba Djamilatou Diallo, représentante du Ministère de l’Economie et de Finance, en présence de Mr Ousmane Coulibaly, expert chargé du projet (PAT) le représentant du chef de la Cellule de Coordination, et plusieurs agents des marchés publics.

L’atelier avait pour l’objectif de renforcer la gouvernance et la gestion des finances publiques  au niveau décentralisé en vue d’améliorer le processus de décision budgétaire et de développer la transparence et le contrôle.

Prenant la parole, Mr Ousmane Coulibaly, représentant du chef de la Cellule de Coordination du projet d’Assistance Technique pour la Gouvernance et la Décentralisation budgétaire a souligné que l’atelier a une importance capitale dans la passation des marchés publics parce qu’il permet  aux acteurs et les délégations  chargés de la passation des marchés publics, de mieux connaitre  les nouvelles reformes opérées à travers le code des marchés publics et ses différents textes d’application, en vue de maitriser les principaux outils.

Selon lui,  le projet a été bâti autours de 4 composantes dont, le renforcement de la capacité de gestion des finances publiques(GFP), le pilotage de nouveaux outils de GFP dans les secteurs de l’éducation et la santé. A cela s’ajoutent le renforcement du contrôle externe et de la participation  des communautés pour une prestation de services plus améliorés et l’exécution et la coordination du projet.

« Le champ d’intervention du projet couvre une centaine de collectivités territoriales ciblées dans les régions pilotes du PAT dont,  Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et le district de Bamako » ajoute-t-il.

Mr Kaba Djamilatou Diallo, représentant du ministère de l’économie et des finances a pour sa part,  soutenu  que beaucoup d’innovations sont en cours.  Il s’agit des innovations qui se rapportent à la responsabilité accrue des autorités contractantes à travers le relèvement des seuils d’application des procédures du code des marché publics,  la création des cellules de passation des marchés et  l’harmonisation des délais de passation avec les délais définis dans l’arrêté d’application n° 2015-3721/MEF-SG du 22 octobre 2015.

Karim sanogo


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here