Athlétisme, tournoi de la Solidarité : Et de six pour le Mali

Les athlètes maliens ont confirmé leur suprématie en remportant le prestigieux trophée pour la sixième fois d’affilée avec en prime, deux nouveaux records qui ont été établis par Kénéfing Traoré et Fodé Sissoko

Les rideaux sont tombés sur la 23è édition du tournoi de la Solidarité, dimanche au stade Modibo Keïta. Pendant trois jours (26-28 août), les athlètes de trois pays de la sous-région (le Mali, le Burkina Faso et le Togo) se sont affrontés dans plusieurs disciplines. Entre autres, on peut citer les 100, 200, 400, 800, 1500, 5000, le 3000m steeple, les 110 et 400m haies, les relais 4×100 et 4x400m, le saut en longueur, le saut en hauteur, le triple saut, le lancer de poids, le disque et le javelot. Deux pays manquaient à l’appel cette année : le Bénin et le Niger qui ont déclaré forfait. Au terme des trois journées de confrontation, les athlètes maliens se sont hissés sur la première place du podium avec 308 points, loin devant le Burkina Faso (249 points) et le Togo (119 points).

C’est la 6è fois d’affilée que le Mali remporte le prestigieux trophée et cerise sur le gâteau pour l’athlétisme national, deux nouveaux records ont été établis lors de cette 23è édition.
Ces records ont été établis au lancer de javelot par Kénéfing Traoré (47m97) et Fodé Sissoko au 400m homme (46’’97). «Malgré l’absence de deux pays, à savoir le Bénin et le Niger, qui n’ont pas pu effectuer le déplacement pour diverses raisons, cette 23è édition du tournoi de la Solidarité a été un grand succès.

Les athlètes se sont bien battus, des nouveaux records ont été établis, notamment par Kenéfing Traoré au javelot dame et Fodé Sissoko au 400m homme.
Dans l’épreuve du relais 4x400m dame, Djénébou Danté et ses co-équipières ont émerveillé le public avec un très bon chrono», a souligné le secrétaire général de la Fédération malienne d’athlétisme (FMA), Kissima Sylla. «Tous nos athlètes ont gagné avec un écart considérable, c’est une belle performance pour notre pays. L’esprit du tournoi de la Solidarité, c’est faire également la promotion des athlètes de notre sous-région. Cette 23è édition, nous a permis de détecter plus de 10 athlètes qui peuvent prétendre chacun au minima africain. C’est une grande victoire pour notre pays», commentera Kissima Sylla.

Pour revenir aux principaux résultats de la compétition, Djénébou Danté (53’’55) et Fodé Sissoko (46’’97) ont ouvert le bal pour le Mali en s’imposant au 400m femmes et hommes. Avec son chrono de 46’’97, Fodé Sissoko a effacé des tablettes le record du Béninois, Tevoedre Narcisse qui avait été établi en 2003 à Niamey. Visiblement en grande forme (Djénébou Danté vient de participer aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro), les deux athlètes vont remettre ça en s’imposant également dans l’épreuve du 200m femmes et hommes.

Au 100m haies femmes, la Burkinabé, Marthé Koala a dominé la course avec un chrono de 13’’79, devant les Maliennes, Maïmouna Bagayoko (15’’14) et Halima Doucouré (15’’59). Au 110 haies hommes, le Burkinabé, Esau Somda (14’’73) s’est imposé devant le Malien, Cheick S. C. Samaké (14’’90) et le Togolais, Lamboni Lankantien (15’’44). Au 1500m femmes, la multiple championne du Mali, Sitan Boiré, n’a laissé aucune chance à ses adversaires, Lamboni Ladi du Togo et Mamou Diallo du Mali. Chez les hommes, Amadou Kayantao dictera sa loi devant Yacouba Cissé du Burkina Faso et Sangam Koudjoleki du Togo. Au relais 4x400m femmes et hommes, le Mali a dominé les débats, devant le Burkina Faso, tout comme au lancer de javelot qui a été remporté par la championne du Mali, Kafouné Diallo. Au lancer de poids en revanche, Djibril Doucouré a dû se contenter de la deuxième place, derrière le Togolais Tchalim Essohounamondom qui s’est classé premier avec un jet de 16,64m.

Pour la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Mme Diakité Aminata Keïta, le tournoi de la Solidarité permet aux meilleurs athlètes de la sous-région «d’entrer dans la cour des grands, tout en développant l’athlétisme entre les athlètes des pays membres». Après avoir rappelé que la compétition a été lancée en 1989 à Ouagadougou, au Burkina Faso, entre ce pays et le Niger, la patronne de l’athlétisme malien dira que le tournoi de la Solidarité est devenu triangulaire deux ans plus tard avec la participation du Mali.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here