Billet : La fourmilière : Entre marteau et enclume

Kono a jugé intéressant de bouger pour secouer ses ailes de moineau sous d’autres cieux, août oblige ! Comme un vrai vacancier. En faisant ainsi un enfant dans ton dos ami lecteur.

Et croyez-moi, ce fut très intéressant, mieux instructif ! Deux villes, deux régions, deux vécus très différents. Ces visites lui ont permis d’échapper aux risques de perdre sa vie chaque jour que Dieu fait dans la capitale d’El Soudan. Et de se décider à négocier un char d’assaut ! Car, tous les matins, une véritable folie contagieuse semble déployer ses ailes noires sur les grandes artères de la capitale. Transformant la circulation en une jungle où le plus fort et le plus rapide se faufile telle une anguille pour aller se cacher dans son trou.

Ecrasant tout sur son passage, s’il le faut ! Ségou avec son historique Balanzan fétiche et Kita avec sa toute aussi historique colline mariale toisant le Mandénkuru. Il se propose alors d’envoyer quelques responsables de la capitale en stage de recyclage à Ségou en matière d’humanisation et de modération. En cas de refus, ce sera Kidal sous les balles, pardon, sous les bottes de la C.M.A. Mais là, faut pas fâcher dè !

Kono Diby KONATE


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here