Centre National de Promotion du Volontariat au Mali : Echanges fructueux entre les travailleurs et Amadou Koïta, le nouveau ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne

Après sa visite en mois de juillet dernier dans les services rattachés à son département comme la Direction nationale de la jeunesse (DNJ), le Carrefour des jeunes de Bamako, la Maison des jeunes de Bamako et le Conseil national de la jeunesse (Cnj-Mali), le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koïta s’est rendu le jeudi 25 août 2016 au Centre National de Promotion du Volontariat au Mali (Cnpv) pour une visite de prise de contact. Il a été accueilli par le directeur général du Cnpv, Sékou Oumar Coulibaly et l’ensemble du personnel. Il ressort de cette visite du ministre Koïta que le personnel du Cnpv a renoncé, chacun, à 40% de son salaire pour que les arriérés puissent être épongés.

Après l’exécution de l’hymne national du Mali et la visite dans les bureaux et différentes salles du Cnpv, le directeur dudit centre, Sékou Oumar Coulibaly s’est réjoui de la visite du ministre dans son centre. Puis, il a salué la bravoure et l’abnégation de son personnel qui a renoncé à 40% de son salaire pour que les arriérés puissent être épongés.

Le comptable Aboubacar Sidik Dembélé qui a parlé au nom du personnel a félicité le directeur du centre pour son expertise. « Il a pris des décisions courageuses à travers un refus total de recrutement des Travailleurs et Volontaires tant que tous les arriérés de salaires et allocations ne soient carrément épongés. Nous voilà aujourd’hui chose presque faite », a-t-il dit. Il a profité de l’occasion pour faire des doléances qui sont entre autres : l’obtention d’un bâtiment approprié pour la Direction Générale, l’accroissement de façon significative du taux de recrutement des Jeunes Volontaires, la majoration des subventions de l’État à l’endroit du Cnpv, le manque de véhicule de terrain et bien d’autres. Il a souhaité compter sur la pugnacité du ministre Koïta pour trouver des solutions à ces différents problèmes. Pour sa part, le ministre de la jeunesse et de la construction citoyenne, Amadou Koïta a encouragé les membres du Cnpv à travailler davantage. Avant d’ajouter que le Cnpv occupe une place centrale voire même primordiale dans son département.

En outre, il a magnifié le volontariat qui, selon lui, est un moyen essentiel pour former le citoyen. A l’en croire, le volontariat doit être la quintessence pour résorber la crise que traverse le Mali. « Nous devons tout faire pour réussir car le pays est confronté à des problèmes. En tout cas, la volonté politique ne manquera pas. Nous allons donner les moyens dans la mesure du possible pour que le Cnpv puisse être à hauteur de mission », a dit le ministre.

Aguibou Sogodogo


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here