Consolidation de la paix au Mali : Le ministère de la réconciliation compte s’appuyer sur les valeurs historiques du Mali

Promouvoir la paix et la réconciliation à travers les « Grands terroirs » et les outils adaptés à la prévention et à la gestion des conflits sont les objectifs de l’atelier de formation initié par le ministère de la Réconciliation Nationale et son partenaire financier la coopération Allemande au Mali. Ledit atelier a ouvert ses portes le lundi 29 Aout 2016 au centre de formation des collectivités du Mali et s’achèvera le vendredi 02 Septembre. C’était sous la houlette du ministre de la réconciliation nationale Mohamed El Moctar, avec à ses côtés la représentante de la coopération Allemande au Mali Rebekka Rust et en présence de plusieurs acteurs incontournables de la culture et de la réconciliation.

Le ministre de la Réconciliation Nationale Mohamed El Moctar a entamé ses propos en repassant en revue la grave crise que traverse le Mali et ses multiples séquelles sur la vie des populations. Il a souligné les efforts fournis par le gouvernement en faveur du retour imminent de la paix tout en reconnaissant que de nombreux défis restent à relever au niveau des communautés éprouvées par la crise.

La réconciliation nationale reste et demeure la pierre angulaire pour la consolidation de la paix, la sauvegarde de l’unité nationale et la refondation de l’Etat a indiqué Mohamed El Moctar le ministre de la Réconciliation Nationale. Elle se construit tous les jours avec l’accompagnement par les pouvoirs publics, les organisations de la société civile, les différentes composantes de la population malienne avec l’accompagnement de la communauté internationale, ajoute-t-il. Il a mentionné les missions assignées à son département qui sont entre autres : la définition et la mise œuvre d’une politique active de réconciliation nationale concourant au retour de la paix et de la cohésion, de promouvoir le vivre-ensemble, de réconcilier les citoyens d’avec l’Etat etc. Le ministre de la réconciliation a fait savoir que c’est pour la réalisation de cette exaltante mission qu’un plan triennal 2016-2018 a été élaboré, un plan qui mettra l’accent sur l’approche basée sur les grands terroirs où des cellules d’appui à la réconciliation pourraient apporter des appuis dans ce domaine.

Le ministre a déclaré qu’il apparait nécessaire de créer ces cellules d’appui à la réconciliation Nationale afin d’appuyer le ministère dans la sauvegarde de la paix et de l’unité nationale à travers la gestion et la prévention des conflits. Selon lui, c’est dans ce cadre que le ministère de la réconciliation nationale avec l’appui de la PAPDR/GIZ organise cet atelier de cinq jours afin de réfléchir sur des « grands terroirs » pour l’édification de la paix et la réconciliation au Mali. Durant cinq jours, les 45 participants passeront en revue les notions de terroirs, les critères d’identification des grands terroirs, les outils de prévention et de gestion des conflits etc. dans le but de jeter les jalons d’une paix durable et de la réconciliation des cœurs et des esprits.

Moussa Samba Diallo

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here