La relance des activités des femmes à Gao

A Gao, l'occupation de la ville par les jihadistes durant près de dix mois en 2012 a laissé des traces durables dans le tissu économique. Les femmes ont même un temps été interdites de commercer dans les marchés. Ces derniers mois, l'Organisation des Nations unies consacrée à l’égalité de sexes et l’autonomisation des femmes (ONU Femmes) et des ONG locales ont appuyé la remise sur pied du petit commerce en poussant les femmes à se fédérer en coopérative.


Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here