Athlétisme : Le Mali surclasse le tournoi de la solidarité

Débutée le vendredi 26 août au Stade Modibo Keita en présence de Mme Sangaré Ami Keita, présidente de la Fédération Malienne d’Athlétisme et du représentant du ministre des Sports Adama Diarra Yalcouyé, la 23ème édition du tournoi de la solidarité regroupant le Mali, le Togo et le Burkina Faso a connu son épilogue le dimanche dernier par la victoire du pays organisateur.
Le Mali n’a pas fait de cadeau aux athlètes du Burkina Faso et du Togo. Depuis la 1ère journée, les athlètes maliens se sont distingués dans plusieurs disciplines.
Aux 100 mètres hommes, Moussa M. Diassana du Mali s’est classé 1er avec un chrono de 10’’82, suivi de près par Sidiki Ouédraogo du Burkina Faso, 10’’88 et de Cheick Samaké du Mali qui occupa la troisième place en réalisant 10’’95.
Aux 100 mètres dames, Mariam Bancé du Burkina Faso s’est classée 1ère en 12’’11, devant Yah Soucko Keita du Mali 12’’38 et Fatoumata Sacko du Mali qui occupa la troisième place en 12’’51.
Aux 800 mètres dames, Sitan Bouaré du Mali est 1ère en 2’14’’, Yao Hélène du Burkina Faso est 2ème avec 2’54’’ et Chita Sanogo du Mali termina 3ème avec 2’22’’.
Aux 800 mètres hommes, Amadou Kayintao du Mali a occupé la 1ère place en 1’54’’95, son compatriote Idrissa Keita s’est hissé à la 2ème place avec 1’54’’95 et Akpo Yao du Togo a occupé la 3ème place avec 1’57’’60.
Au lancer de poids hommes, avec ses 16 m 64 Tchalim Essoho du Togo s’est classé 1er devant Djibril Doucouré du Mali avec 15 m 73 et Lingani Timothée du Burkina Faso se classa 3ème avec 15 m 07.
Au saut en hauteur dames, avec 1 m 64, N’zougrana Fatimata du Burkina Faso s’empara de justesse de la 1ère place devant Aminata Bâ du Mali qui a échoué aux essais.
Lors de la clôture du tournoi, les athlètes maliens se sont de nouveau illustrés sur leurs concurrents. Aux 200 mètres dames finale, Djénèbou Danté du Mali se classa 1ère en 24’’32, Mariam Bancé du Burkina Faso est 2ème en 25’’39 et la 3ème place est revenue à Fatoumata Sacko du Mali en 25’’96.
Au saut en hauteur hommes finale, Tiemtoré Ramzi du Burkina Faso s’est classé 1er avec 1 m 91 devant Gaoussou Traoré du Mali 1 m 88, et Alou Coulibaly du Mali termina 3ème avec 1 m 80.
Au triple saut dames finale, N’zougrana Fatimata du Burkina Faso s’est classée 1ère avec 12 m 34, sa compatriote Pascaline Goro est 2ème avec 12 mètres et la 3ème place est revenue à Maimouna Bagayoko du Mali avec 11 m 18.
Aux 200 mètres hommes finale, Fodé Sissoko du Mali se classa 1er en 28’’52, Sawadogo Bienvenue du Burkina Faso s’est classé 2ème en 28’’91 et Garan Coulibaly du Mali ferma la marche du podium en 28’’96.
Aux 1500 mètres dames finale, Sitan Bouaré du Mali s’est classée 1ère, devant Pascaline Goro du Furkina Faso et Mamou Diallo du Mali termine en bas du podium.
Aux 1500 mètres hommes finale, Amadou Kayintao du Mali se classa 1er en 4’06’’56, devant Yacouba Cissé du Burkina Faso 4’07’’ et Sanga du Togo se classa 3ème en 4’08’’55.
Aux 5 000 mètres hommes finale, Kombaté Moipah du Togo s’est hissé à la première place devant Jean Diamouténé du Mali.
Les athlètes maliens qui se sont mieux comportés depuis le début de la compétition en occupant la première place dans diverses disciplines terminent en beauté en remportant lors de la clôture du tournoi les 4 x 400 mètres dames finale et les 4 x 400 mètres hommes finale.
Ce tournoi de la solidarité qui s’est déroulé sans incidents fut un motif de satisfaction pour Mme Sangaré Ami Keita, présidente de la Fédération Malienne d’Athlétisme. « Ce tournoi est très important parce que c’est une compétition intermédiaire qui nous permet de préparer nos athlètes pour les futures compétitions comme le championnat d’Afrique et autres.», a-t-elle souligné.
Après 23 ans d’existence, le tournoi rencontre des difficultés dit-elle. D’où son appel à l’endroit des personnes de bonne volonté et des autorités du pays pour venir en aide à l’athlétisme, car c’est la mère de toutes les compétitions. Et il est très important de maintenir cette compétition.
Le représentant du ministre des Sports Amadou Diarra Yalcouyé a, pour sa part, félicité la Fédération Malienne d’Athlétisme pour son engagement à promouvoir cette discipline au Mali. Il a remercié la fédération pour la bonne organisation de ce tournoi. Pour lui, si ce tournoi n’existait pas, il fallait le créer.
A noter que sur cinq pays attendus à ce tournoi de la solidarité, le Bénin et le Niger n’ont pas pu effectuer le déplacement faute de moyens, mais étaient de cœur avec la compétition.
Faut-il le signaler, ce tournoi est initié pour la découverte de nouveaux talents. C’est par faute de moyens que le Mali a décidé d’organiser ce tournoi à la place du pays qui devrait l’organiser cette année.
Almihidi Touré
Source: Tjikan

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here