CAN 2017 : Aigles, deux retardataires, un forfait

Les Aigles affronteront les Écureuils du Bénin, dimanche au stade du 26 Mars dans le cadre des sixième et dernière journées des éliminatoires de la CAN Gabon 2017. En regroupement au centre d’entraînement pour sportifs d’élite de Kabala depuis le début de la semaine, le groupe des Aigles n’est toujours pas au grand complet. Sur les 23 joueurs convoqués par le sélectionneur national, Alain Giresse, 3 manquaient encore à l’appel au moment du passage de notre équipe à Kabala (mardi, ndlr).

Il s’agit de Samba Sow, Modibo Maïga et Cheick Tidiane Diabaté. Le premier a signé forfait et ne participera pas au choc avec la sélection béninoise. Il a été remplacé par le milieu de terrain du Djoliba, Lassine Diarra qui porte ainsi à 3 le nombre de joueurs locaux retenus par le technicien français. Quant aux deux autres, ils auraient eu des problèmes d’avion et devraient rejoindre le groupe au plus tard aujourd’hui.

Mais hier, un responsible du staff technique qui a requis l’anonymat, a indiqué que Cheick Tidiane Diabaté est injoignable depuis plusieurs jours. “Il ne décroche pas le téléphone et ne répond pas aux mails. On ne sait même pas s’il a quitté la Turquie”, a confié notre interlocuteur. C’est dire que l’incertitude plane sur la participation au match du nouvel attaquant d’Ankaraspor (Turquie). Cette remarque vaut aussi pour Modibo Maïga mais contrairement à Cheick Tidiane Diabaté qui ne donne pas de signe de vie, Modibo Maïga est en contact avec le sélectionneur national et a confirmé sa participation au match. Seulement voilà, Modibo Maïga vient de rompre son contrat avec Al Nasr de Riyad et l’international malien devait se trouver un nouveau club avant la fin du mercato (hier à mi-nuit).

Excepté donc ces trois joueurs, tout le reste du groupe se trouve déjà à Kabala et les séances d’entraînement ont commencé lundi. Pour le sélectionneur national, Alain Giresse un match international est toujours important, quel que soit l’enjeu. Et l’ancien international français d’expliquer que les matches internationaux permettent de retrouver des valeurs et un état d’esprit. «On n’est pas à la recherche d’un objectif comptable, à la différence du Bénin, mais en même temps, il faut s’en servir pour pouvoir se projeter contre la Côte d’Ivoire. Il faut toujours rester dans la dynamique», a ainsi confié Alain Giresse lors de sa traditionnelle conférence de presse d’avant match.

A l’instar des Aigles, les Ecureuils du Bénin ont également effectué leur première séance d’entrainement lundi au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou. Au terme de la dite séance Oumar Tchomogo, sélectionneur du Bénin, s’est réjouit de l’ambiance qui prévaut au sein de son effectif.
Le technicien béninois a assuré prendre la mesure de la tâche qui attend le Bénin, «lors de l’odyssée du Mali le dimanche 04 septembre».

«Je vais remercier déjà le Gouvernement, le ministre des sports, la Fédération béninoise de football pour tout ce qu’ils ont eu à faire pour nous, en mettant les moyens pour que je puisse avoir tous les joueurs. Je n’ai pas encore mon effectif au complet. Il y a Frédéric, Rudy, «Stephe» et Djiman qui ne sont pas encore là. Ce soir (lundi, ndlr) j’ai deux joueurs qui viennent si non au plus tard mercredi, j’aurai tout mon effectif», a confié le technicien.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here