Mort d’un manifestant pro Ras Bath : Le doute persiste

91

Les autorités policières ont clairement indiqué qu’aucun policier n’était pas armé lors de la répression des manifestants, mais un auditeur de radio Klédu persiste et signe : il a vu des policiers tirer à balles réelles. Qui de la police ou de l’auditeur a raison, l’enquête nous dira peut-être.

Libération des voies Publiques

Parti cultiver

Nul point de rappeler à quel point le déguerpissement opéré par Ami Kane a fait des malheureux. Parmi lesquels ce débrouillard qui a vu s’éteindre une activité qui dure depuis près d’une vingtaine d’années. Polygame de son état et ne pouvant plus faire face à ses obligations familiales, a préférer retourner à la terre dans son village natal. Triste sort, mais une maigre consolation est que la terre ne ment pas. En espérant que les terres cultivables n’ont pas été vendues. Bonne chance !

Douanes

Quand le mérite est sanctionné

Il y a de cela plusieurs mois, une certaine Mme Touré, douanière de son état, avait intercepté un volume important de vignettes frauduleuses introduites sur le territoire dans le but de mener une concurrence déloyale aux services réguliers. Ironie du sort, au lieu de bénéficier d’une promotion, la bonne dame a purement et simplement été relevée de son poste. Auparavant, le fraudeur avait été relâché par la justice. Belle manière de lutter contre la corruption, la fraude. En attendant, la malheureuse héroïne moisit au garage. Quelle récompense !

Levée de suspension sur le foncier

Tout ça pour ça

La nouvelle de la levée de la suspension sur le foncier a réjoui bien des cœurs, mais on doit se demander à quoi aura servi tout cet exhibitionnisme. Visiblement le ministre Bathily a échoué dans sa volonté d’assainir le secteur, la justice ne lui ayant pas facilité la tâche, l’obligeant à la fin à inciter la population à la révolte voire à la violence. C’était un aveu d’impuissance. Dans tous les cas, la levée est un véritable ouf de soulagement aussi bien pour les spéculateurs que pour les honnêtes citoyens injustement et longuement pénalisés par la mesure de suspension. Sauf qu’il faut se demander si véritablement la suspension a été levée dans la mesure où c’est encore le statut quo, la contre mesure n’ayant pas été officiellement signifiée aux services compétents (selon nos sources) pour leur permettre d’opérer sans risques.

Législative partielle de Barouéli

Les gros moyens de l’Etat

L’opposition l’a dit, la consigne de prendre d’assaut Barouéli et de tout faire pour barrer la route au candidat de l’URD serait venue du président de la République lors d’un conseil des ministres. Selon la même source, une cinquantaine de 4X4 auraient pris la direction de Barouéli où l’on n’avait jamais assisté à pareille mobilisation. Le nom du ministre de l’Agriculture, M. Denon est même évoqué parfois comme étant le porteur de la mallette ayant servi à soudoyer les consciences. Allez savoir ! Par ailleurs, s’il est vrai que le candidat du parti de Cheick Modibo Diarra s’est classé dernier de cette législative partielle, qui plus est en terre ségovienne dont est originaire l’ancien Premier ministre, c’est dire que les Maliens parlent de changement sans y être prêts.

Rassemblés par la Rédaction

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here