Marie – Claude Bideau, ministres du Développement International et de la Francophonie: « Les femmes et les filles seront au cœur de toutes nos actions. »

Dans le cadre de sa visite de travail pour la Coopération entre le Mali et le Canada, le ministre du Développement International et le ministre de la Francophonie du Canada, l’Honorable, Marie – Claude Bideau a annoncé à la faveur d’un point de presse, le jeudi 1 septembre 2016, l’attachement du Canada à l’Afrique francophone dans le domaine de ses politiques d’aide internationale. « Nous procédons actuellement à la revue des politiques d’aide internationale du Canada : le Canada sera de plus en plus présent en Afrique et particulièrement en Afrique francophone et les femmes et filles seront au cœur de toutes les actions. » a-t-elle affirmé.

Il faut noter que la présente rencontre avec les hommes de médias s’est déroulée au ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Coopération Internationale du Mali en présence de son ministre, Abdoulaye Diop. Dans son intervention, le ministre du Développement International et le ministre de la Francophonie du Canada, l’Honorable, Marie – Claude Bideau a indiqué que le Mali, avec le Canada à ses côtés, progresse dans les secteurs de la santé et du développement rural.

« Je suis d’ailleurs ici, aujourd’hui, pour vous confirmer que le Canada est de retour en Afrique et demeure un allié fort et fiable pour développement du Mali. » a-t-elle dit. Et d’ajouter que le Canada procède actuellement à la revue des politiques d’aide internationale et qu’il sera de plus en plus présent en Afrique et particulièrement en Afrique francophone. Selon elle, les femmes et filles seront au cœur de toutes les actions car elles sont les plus grandes victimes de la pauvreté et de la violence. A l’en croire, les femmes et les filles sont des agents de changement, de développement et de paix. c’est pourquoi, dira Marie – Claude Bideau, le Canada va augmenter ses efforts pour qu’elles puissent notamment développer leur plein potentiel et exercer leurs droits. « Nous sommes fiers d’appuyer les organismes du Mali qui viennent en aide aux femmes.

Il faut d’abord protéger nos filles. Il faut que cessent les mariages précoces qui mettent leur vie en danger et qui ruinent leur avenir. » a-t-elle souligné. Avant de rappeler qu’avec l’aide du Canada, le taux d’accouchements assistés par du personnel qualifié a enregistré une hausse importante en espace d’un an seulement, passant de 26% en 2013 à 30% en 2014. Pour elle, l’aide canadienne ira au-delà de leurs initiatives en santé, tout en gardant les femmes et les filles présentes dans toutes les phases de mise en œuvre de leurs projets. Dans le domaine de la sécurité alimentaire, a-t-elle dit, l’aide du Canada a permis d’appuyer 132 regroupements d’agriculteurs et 16 coopératives au cours de l’année 2015 - 2016, dont la majorité des membres sont des femmes.

Moussa Dagnoko

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here