Natation, tournoi populaire : Les athlètes se testent

La 4è édition du tournoi populaire de natation s’est déroulée la semaine dernière à la Piscine olympique du stade Modibo Keïta. Organisée chaque année par la Fédération malienne de natation (FMN), la compétition entre dans le cadre de la détection de jeunes talents. Aussi, le tournoi permet aux nageurs du pays de se tester et d’améliorer leurs performances.

Les nageurs âgés de 8 à 60 ans peuvent participer à la compétition. C’est dire que même les athlètes sans clubs sont autorisés à s’inscrire au tournoi populaire de natation. Cette 4è édition s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le président de la Fédération malienne de nation, Mamourou Boiré, le président de la ligue de Bamako, Yaya Konaté et le directeur technique national, de la fédération, Mahamane Baba.

Les athlètes se sont affrontés dans une dizaine d’épreuves qui sont : la nage brasse, la nage libre, la nage papillon, le 50m nage brasse, le 50m nage libre. Chez les minimes filles, Fatoumata Konaté s’est imposée au 50m nage libre, alors que Sékou O. Djiguiba a dominé l’épreuve des vétérans (50m nage brasse et 50m nage libre). L’une des révélations de cette 4è édition du tournoi populaire de natation a été sans conteste Mahamadou Fofana qui a remporté trois épreuves : le 50m nage libre, le 50m nage brasse, le 100m nage libre. Aux 50 et 100m nage papillon, Ibrim Soumaré s’est hissé sur la plus haute marche du podium, tandis que Ousmane Soumaré a été sacré chez les minimes garçons au 50m nage libre. Chez les cadets, Sory Koné s’est imposé au 50m nage libre.

Dans son allocution de clôture le président de la Fédération malienne de natation, Mamourou Boiré a salué la bonne prestation d’ensemble des athlètes et indiqué que le tournoi populaire vise à détecter de jeunes talents appelés à défendre les couleurs du Mali dans les compétitions internationales. «Aussi, ajoutera le premier responsable de la FMN, le but de cette compétition populaire est de faire en sorte que toutes les Maliennes et tous les Maliens qui aimeraient pratiquer la natation puissent le faire». Mamourou Boiré conclura en rappelant que la pratique de la natation peut soigner des maladies comme l’arthrose.

Moctar DIOP

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here