Moussa Touré, président du collectif des demandeurs de logements sociaux du Mali : “La plupart des maisons de Tabacoro ont été attribuées à des gens qui n’étaient pas dans le besoin

Le Collectif des demandeurs de logements sociaux du Mali a eu un an le samedi 27 août 2016. Ce premier anniversaire a été une occasion pour son bureau de rendre compte aux adhérents des activités menées durant l’année. C’était au cours d’une conférence-débats tenue à la Pyramide du souvenir.

Au cours des échanges avec la presse, le président du Collectif, Moussa Touré, a révélé que son bureau, avec l’appui d’un huissier, a pu recenser à Tabacoro les maisons attribuées mais inoccupées par leurs propriétaires, les maisons modifiées par leurs propriétaires et les propriétaires des maisons qui ne sont pas à jour de leur paiement. Les maisons inoccupées sont au nombre de 281, les maisons modifiés s’élèvent à 300 et les propriétaires indélicats sont plus de 1000. Ces 1000 maisons impayées font plus d’un milliard de manque à gagner pour l’Etat. Ce qui, aux dires de Moussa Touré, prouve que la plupart des maisons de Tabacoro ont été attribuées à des gens qui n’étaient pas dans le besoin. Les enquêtes du Collectif auraient permis à l’Office malien de l’habit de recouvrer plus de 800 millions de Fcfa.

“Les maisons inoccupées, impayées et modifiées constituent la violation de l’article 24 du Décret n° 2015-0351/P-RM du 8 mai 2015 concernant les raisons du retrait des logements sociaux. Et parmi ces raisons, il y a l’inoccupation du logement attribué dans un délai de trois mois à compter du démarrage des formalités d’acquisition, le défaut de paiement d’une mensualité, la transformation non autorisée des maisons.

C’est pour ces raisons que le Collectif a interpellé les autorités pour une meilleure gestion du secteur afin de faciliter aux plus pauvres l’accès aux logements sociaux. Notre protestation auprès du Premier ministre et notre plainte auprès du tribunal par rapport à la mal attribution des logements sociaux ont abouti au limogeage du Ministre Dramane Dembélé du gouvernement”, a-t-il déclaré, avant de demander au Premier ministre Modibo Kéita de restituer les logements sociaux qui lui ont été attribués. “Ces maisons doivent revenir aux nécessiteux. Le Premier ministre n’est pas un nécessiteux”, a-t-il soutenu.

Comme doléances, le Collectif des demandeurs de logements sociaux demande, entre autres, à l’actuel ministre du logement Ousmane Koné (qui, invité à la cérémonie, n’a pas daigné faire le déplacement) l’annulation pure et simple de l’apport personnel dans les prochaines attributions des logements sociaux ; la baisse des coûts des futures maisons ; plus de transparence dans l’attribution des futurs logements sociaux. En plus, le Collectif sollicite un siège pour son bureau. “Nous espérons que toutes ces doléances seront satisfaites avant les prochaines attributions. Dans le cas échéant, nous ferons occuper les logements par nos militants “, a-t-il averti.

La cérémonie a été agrémentée par les sketchs de la troupe ” Waleya ” et de Master Soumi qui ont tous dénoncé les magouilles et les tracasseries pour l’accès aux logements sociaux.

Siaka DOUMBIA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here