Palmarès 2013-2016 : Période faste pour la Fédération malienne de football

Résultats sportifs, réalisations et actes  de développement plus que satisfaisants. C’est ce que l’on peut retenir des performances réalisées par la Fédération malienne de football qui connaît une période faste consacrant la gloire du football national.

Même en voulant faire preuve de modestie, on ne pourrait se retenir face aux performances du football national, tant nos équipes nationales nous ont fait jubiler, maintes fois, en s’illustrant de façon remarquable aussi bien sur le plan africain que sur les terrains du monde.

En effet, jugeons-en par le palmarès :

Dans la catégorie U-17, nos cadets,  durant cette période, se sont  qualifiés à la seule phase finale africaine de leur catégorie où  ils ont  été  sacrés  champions  d’Afrique, avant de participer à la coupe du Monde au Chili pour y enlever, avec brio, le titre de vice-champion du monde.

En catégorie   U-20,  notre sélection nationale, en campagnes africaines,  a occupé la 4è place  au Sénégal  et la 3è  mondiale en Nouvelle Zélande,  avec à la clé le titre de meilleur joueur pour le  jeune Adama Traoré.

En deux participations  au  CHAN,  le Mali  a joué les ¼ de finale en Afrique du Sud et a été vice-champion africain au Rwanda.

Quant aux Aigles Seniors, ils ont participé à la Coupe d’Afrique au Gabon (4è) et à celle de la Guinée Equatoriale où ils ont été éliminés, non sur le terrain mais par un coup un jeu de hasard suite à un tirage au sort dès le premier tour ; et pour la prochaine Coupe d’Afrique, ils sont déjà qualifiés à la phase finale avant même la fin des éliminatoires. Ce qui constitue en soi une première pour une équipe malienne.

A ces résultats techniques de valeur, nous pouvons récapituler les multiples réalisations visant le développement  du football dans toutes les régions du Mali : les terrains de Baraoueli   et  de Kita  ont eu un revêtement en  gazon naturel ; le stade de Tombouctou a été équipé en gazon artificiel ; les travaux pour le revêtement du stade Kassé Kéita de Gao en gazon artificiel ont débuté.

Sans compter que le financement pour doter le terrain de Kidal d’une pelouse artificielle est déjà acquis.

Par ailleurs, l’éclairage électrique  est une réalité sur les terrains d’entrainement du Djoliba Ac, du Stade Malien de Bamako, de l’As Réal de Bamako, de l’As Police,  du  Csk, des Onze Créateurs, de l’Asb et de l’Usfas.

A tous ces résultats, il convient d’ajouter les multiples formations pour les entraîneurs, tout comme il y en a eu en administration du football, arbitrage, médecine du sport dont l’objectif est de donner plus de temps de préparation à nos différentes équipes car notre climat ne favorise pas les entrainements sous un soleil  ardent.

En guise de conclusion, disons que la Fédération malienne de football a vécu trois saisons intenses, riches en sensations fortes. Nous formulons les vœux  qu’elle puisse poursuivre sur la même lancée, avec l’accompagnement des autorités compétentes.

ABH


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here