Assemblée nationale : Ce qui fait courir le député Yacouba Traoré

Sevré des avantages liées à la présidence de la commission bâtiments et travaux publics de l’Assemblée nationale, Yacouba Traoré peine à s’en remettre. Il est arrivé à mettre le grappin sur le nouveau ministre de l’Agriculture en faisant nommer un de ses proches comme chargé de mission dans ce ministère.

L’honorable Yacouba Traoré s’accroche comme il peut au ministère dirigé par Kassoum Denon pour des raisons peu connues par certains. Il est présent dans la plupart des déplacements du ministre Denon. Qu’est-ce qui fait donc courir l’élu de Ségou ? Pourquoi l’honorable s’empresse de faire des missions dévolues à la commission des travaux publics ?

Il nous revient que l’honorable Yacouba dispose d’une société dénommée Société d’études pour le Sahel et autres entreprises (SAED) qui se taille alors tous les marchés. Cette société, indique notre source, avait des soucis lorsque Bocary Tréta était au ministère du Développement rural. Ce dernier serait d’ailleurs une des bêtes noires de l’honorable Traoré.

Avec ses très bons rapports avec l’actuel ministre, il (l’honorable) est arrivé à faire nommer un des proches dans ledit département. Est-ce pour donner des marchés à Yacouba Traoré ? Une chose est sûre, l’honorable multiplie des visites dans les zones office. Il aurait été aperçu à l’installation du nouveau PDG de l’Office du Niger  au nom de la première Dame. Il y a quelques mois, il aurait été refoulé de la salle lors d’une rencontre au gouvernorat de Ségou par le président de la commission environnement de l’Assemblée au motif qu’il n’est pas membre de cette commission.

“Nous en avons assez de ce député qui a semé des troubles au sein de notre parti au profit de son club à Markala”, confie une source à l’Office du Niger. “Chaque fois qu’il se présente, c’est avec le nom de la première Dame”, poursuit-elle.

Dans son ancien fief à  Markala, le constat est plus qu’amer. Il lui est reproché   d’avoir  écarté  par la force de l’argent les pères fondateurs du parti s’imposant lui-même et son club. A l’Assemblée, certains de ses proches se seraient plaints de ses absences à l’hémicycle.

Dans nos prochaines parutions, nous parlerons de l’affaire Cheick Oumar Soumbounou dans laquelle notre député est fortement soupçonné.

A.D


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here