L’Union panafricaine de la jeunesse : Le bilan à mi-parcours jugé satisfaisant

La Maison de la Presse du Mali a servi de cadre à la tenue de la présentation du bilan à mi-parcours de l’Union Panafricaine de la Jeunesse, le vendredi 26 août 2016. Le conférencier était le secrétaire général Souleymane Satigui Diakité qui avait à ses côtés, le président du CNJ Mohamed Salia Touré.

L’Union Panafricaine de la jeunesse est l’organe de coordination des organes de jeunesse au niveau national, régional et continental en Afrique. Après sa revitalisation en 2008 suite à la décision du sommet des chefs d’Etats et de Gouvernement en Juillet 2006, Souleymane Satigui Diakité a pris les rênes de cette organisation en Novembre 2014. Après 15 mois de fonction le secrétaire général a tenu cette conférence de presse en vue de partager avec les hommes de médias les activités réalisées par sa structure depuis sa prise de fonction.  Dans ses propos linéaires, M Diakité a fait une brève présentation des missions de sa structure qui vise à  promouvoir , stimuler et coordonner les activités de la jeunesse africaine dans le cadre de sa participation au renforcement de ses capacités, aux instances de prises de décision au développement politique économique et culturel du continent ; de contribuer au développement,  à l’approfondissement et à la consolidation du processus démocratique en Afrique et également défendre les acquis démocratiques du continent.

Parmi  les activités  réalisées  depuis sa prise de fonction, on peut citer  la tenue de la première réunion du comité exécutif au Congo démocratique du 18 au 19 décembre 2014 qui avait comme objectif l’élaboration du plan triennal 2014-2017. Le plan d’action fixé lors de cet atelier est de fixer des priorités qui sont la lutte contre le chômage des jeunes, la paix et la sécurité en Afrique. S’y ajoute le plaidoyer auprès des chefs d’Etats sur les préoccupations des jeunes au niveau de chaque pays, la recherche du siège pour UPJ qui est installée au Soudan. On note aussi la participation du 14 et 15 juin 2015, aux  travaux à huis -clos des réunions des chefs d’Etats  et de gouvernements qui s’étaient focalisés sur les maux qui rongent le continent. La réunion ordinaire du comité exécutif de l’UPJ en octobre 2015 à Khartoum, l’organisation du forum Afrique-Chine des jeunes leaders en Tanzanie ; la célébration de la journée Africaine de la jeunesse le 1er Novembre 2015 à AddisAbebaetc

Le secrétaire général s’est aussi penché sur les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Elles sont entre autres la non -tenue des engagements des chefs d’Etat des subventions qui devraient leur parvenir, les difficultés à stabiliser le siège qui sera probablement au Benin dans les jours à venir.

M Diakité s’est engagé à révéler toutes les difficultés qui entravent la promotion de la jeunesse africaine.

Bissidi Simpara

 


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here