Opération Tabaski : Sans impact sur le prix des moutons !

104

Depuis quelques années, l’opération Tabaski est organisée au Mali à l’occasion de la fête de Tabaski pour permettre à la population de se ravitailler en  moutons, à des prix raisonnables. Cette opération est-elle à hauteur des souhaits de la population ? Arrive-t-elle réellement à changer  les conditions d’achat du bétail pour la fête ?

L’objectif majeur de cette opération est de donner aux populations, des moutons à des prix abordables pour la fête de l’Aïd El kebir, en empêchant la surenchère.

Il s’agit ainsi d’éviter les flambées de prix. A cet effet, le Gouvernement malien fait des efforts en exonérant les taxes douanières aux vendeurs de bétails. Les tracasseries lors du transport des bétails dans les points de contrôle sont allégées. Les points de vente  indiqués par l’autorité sont gratuitement offerts. Ils n’ont aucune contrainte de taxe communale. Tous ces avantages sont accordés aux vendeurs de moutons afin d’atteindre l’objectif visé.

Mais hélas !  La réalité est que ces efforts risquent de tomber dans l’eau. Pour  preuve, les prix ne sont pas promotionnels. Car, à présent, pour avoir le dernier choix, c’est-à-dire le  prix le plus réduit, il faudra débloquer au minimum 50000FCFA à 60000FCFA.

Ces moutons galeux de dernière qualité ne pourraient même pas être vendus à des moments ordinaires. Il ne s’agit pas d’une comparaison de prix par rapport aux autres vendeurs de bétail, mais de donner la satisfaction, sinon d’apporter une baisse de prix considérable pour les acheteurs.

La flambée des prix s’explique en général par la crise. Mais selon nos sources, l’offre est estimée à 4.500.000 têtes d’ovins. Ce qui dépasse largement la demande de la consommation. Pourquoi cela ?

Les mêmes sources précisent que le prix est relatif aussi à l’entretien c’est-à-dire   la prise en charge de ces bétails  en aliment, en eau et autres pendant le long de cette période de vente.

Alors, pour la réussite de cette opération, il faudra un système plus organisé qui doit anticiper ou analyser tous les paramètres permettant d’améliorer cette initiative pour que les efforts déployés par le Gouvernement ne soient pas vains.

Signalons que cette opération  coûte tant cher à l’économie, ce serait une grande perte si elle ne sert pas à baisser le coût exorbitant des moutons pour la Tabaski.

                                                                                                    Boureima Tembely  


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here