10ème session du Conseil d’administration de l’Hôpital du Mali : La chirurgie thoracique, la neurochirurgie, l’endocrinologie… prises en charge

Les administrateurs de l’Hôpital du Mali se sont réunis le lundi, 29 août 2016, pour tenir leur 10ème session ordinaire du Conseil d’administration. Il s’agissait pour les administrateurs de discuter essentiellement du Procès-verbal du rapport d’activités à mi-parcours 2016. C’était sous la présidence du président du Conseil d’administration, Bassidiki Touré, en présence du Directeur général de l’Hôpital du Mali, Dr. Mamadou Kane.
Il ressort de cette 10ème session ordinaire du Conseil d’administration que pour bien mener les activités du premier semestre 2016, l’hôpital disposait de 189 agents, toutes catégories confondues et parmi lesquels, 165 sont des agents l’Etat et 24 sont des contractuels, dont 8 ont été recrutés sur fonds propres et 16 l’ont été grâce à un appui du ministère de la tutelle.
Selon le Pca, Touré, pour combler le besoin en personnels, l’hôpital a aussi utilisé 67 prestataires afin d’appuyer le personnel permanent. Concernant les résultats obtenus dans les activités du 1er semestre 2016 : 24 243 consultations sur une prévision de 33 185, soit 73% ; 43 805 examens de laboratoire pour une prévision de 49 185 ; 13 019 examens d’imagerie médicale sur une prévision de 11 881 soit 110%. À ce niveau, il faut signaler que le scanner est tombé en panne le 20 juin 2016.
En sus, il y a eu aussi 544 interventions chirurgicales pour une prévision de 755, soit 72% et aussi 2221 hospitalisations pour une prévision de 25 84, soit 86%. «En plus des activités susmentionnées, le centre de radiothérapie a assuré la prise en charge de 188 cas de cancer, toutes localisations confondues, dont 78% de femmes et 22% d’hommes», dit-il.
Sur le budget prévisionnel 2016 arrêté en recettes et en dépenses à la somme de deux milliards sept cent soixante nuit sept Fcfa, l’hôpital a pu mobiliser 57%,32 du montant prévu, malgré la rétention de 40% au 2ème trimestre sur certains crédits. Le taux de réalisation est de 30,38% au niveau du budget d’Etat. «Ce taux s’explique par le fait que certains marchés et contrats annuels étaient encore dans le circuit d’approbation», a-t-il précisé.
Le Directeur général a souligné que certains services de l’Hôpital, comme la chirurgie thoracique, la neurochirurgie, l’endocrinologie, assurent actuellement la prise en charge de pathologies qui nécessitaient des évacuations à l’extérieur, il y a quelques années. Avant de faire savoir qu’en perspectives, il y aura le renforcement des ressources humaines de l’Hôpital ; l’acquisition de nouveaux matériels et équipements et enfin, le renforcement des capacités d’accueil et de prise en charge des patients.

Seydou Karamoko KONÉ

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here