Attaques contre les FAMas dans les régions de Ségou et de Mopti: La MINUSMA condamne

Bamako, le 5 septembre 2016 – La MINUSMA condamne fermement les récentes attaques perpétrées par des individus armés non identifiés contre les Forces de Défense et de Sécurité maliennes (FDSM) et des infrastructures de l’Etat dans les régions de Ségou et de Mopti. Le 1er septembre, une attaque a ciblé un détachement des FDSM entre Mondoro et Boni. Selon le bilan officiel du Ministère de la Défense et des Anciens combattants, trois éléments ont perdu la vie et deux autres ont été blessés lors de cette attaque. Le même jour, une autre attaque a été menée contre le poste de gendarmerie de Bèlènitièni dans la région de Ségou, provoquant d’importants dégâts matériels, notamment le saccage du poste. Le 2 septembre, des assaillants ont attaqué la localité de Boni où ils ont, entre autres, détruit des bâtiments publics.

La MINUSMA présente ses condoléances au Gouvernement et aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

La MINUSMA exprime sa détermination à apporter tout son appui et son accompagnement aux autorités et aux Forces de Défense et de Sécurité maliennes, conformément à la Résolution 2295 (2016) du Conseil de sécurité des Nations Unies. Elle a, à cet égard, déployé un détachement de Casques Bleus à Boni les 3 et 4 septembre et a fourni un appui aérien. Le Commandant adjoint de la Force de la MINUSMA s’est rendu sur place le 3 septembre, pour se rendre compte de la situation et coordonner l’appui de la MINUSMA, visant à rassurer la population et à sécuriser la ville. La MINUSMA souligne la nécessité de conjuguer tous les efforts pour créer un front uni contre les organisations terroristes qui œuvrent contre la paix et la stabilité au Mali.

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here