Eliminatoires Can «Gabon 2017» / Le Mali termine en beauté en étrillant le Bénin par 5-2 à Bamako

Décidément, les Aigles du Mali avaient le cœur à l'ouvrage car déterminés à boucler les éliminatoires de la CAN Gabon 2017 en toute beauté. Et ce fut vraiment l'apothéose avec un spectacle aussi fascinant que rassurant pour l'avenir. Face à des Écureuils du Bénin, vite dépassés par la tournure des évènements, Yacouba Sylla et ses coéquipiers ont plané très haut au grand bonheur de leurs fanatiques : 5-2 ! Victoire nette, sans bavures, qui prive le Bénin de la phase finale.
«Je pense que c'est la plus belle et la plus complète prestation des Aigles du Mali au Stade du 26 Mars de Yirimadio», s'enthousiasme un chroniqueur sportif. Une analyse qui résume l'impression générale après la brillante prestation des Aigles du Mali face aux Écureuils du Bénin, 5-2.
C'était le dimanche 4 septembre 2016 au Stade du 26 Mars de Yirimadio dans le cadre de la 6e et dernière journée des éliminatoires de la CAN Gabon 2017, groupe C.
Les Aigles du Mali ont ouvert le score à la 19e minute par Sambou Yattabaré à la réception d’un corner d’Adama Traoré dit Noss.
Le Mali a doublé la marque par Abdoulaye Diaby (36e minute) qui a repris une puissante frappe de Moussa Maréga mal renvoyée par le portier béninois, Fabien Farnolle.
Trois minutes plus tard (39e), Moussa Maréga profite de l’attentisme de la défense béninoise pour marquer le 3e but des Aigles du Mali. Piqué dans leur orgueil, les Ecureuils réduisent le score à la 40e minute par Gounongbe Frédéric.
Au retour des vestiaires, le Mali poursuit son festival offensif avec Adama Traoré dit Noss auteur du 4e but des Aigles à la 66e minute. Et à la 79e minute, Moussa Doumbia (entré à la place d’Abdoulaye Diaby quelques minutes plutôt) se joue de toute la défense béninoise pour battre le pauvre Fabien Farnolle avec un effroyable sang-froid.
Les Ecureuils du Bénin sauvent l’honneur par le vieux briscard Stéphane Sessegnon qui marque leur second but sur un superbe coup franc qui n’a laissé aucune chance au portier Oumar Sissoko du Mali.
Les protégés d'Alain Giresse ont assuré le spectacle dans cette rencontre. Même si dans l'euphorie de la fiesta ils ont encaissé deux buts, leur prestation a été chatoyante, sans bavure, avec deux derniers buts anthologiques réussis par Adama Traoré dit Noss (4e but) et Moussa Doumbia (5e).

Le Bénin, l’Afrique du Sud et… le Nigéria privés de phase finale
Mais, l'homme du match a incontestablement été le sociétaire du Werder de Brême (Allemagne), Sambou Yattabaré, qui a été le vrai chef d'orchestre du festival offensif des Aigles. C'est d'ailleurs lui qui a ouvert le bal dès la 19e minute.
Après sa prestation de dimanche 4 septembre 2016, Sambou a démontré qu'il a franchi un palier important dans sa progression et surtout qu'il a gagné en maturité depuis son départ de la Ligue 1 française pour la Bundesliga allemande.
Il a été le métronome de la jeune sélection des Aigles tournant définitivement la triste page de la CAN 2013 en Afrique du Sud où il avait abandonné (après seulement le premier match) ses coéquipiers à Port Elisabeth pour protester contre son statut de remplaçant.
Déjà qualifié, l’enjeu de ce match pour les Aigles était de conserver leur première place du groupe C pour bénéficier des avantages au moment du tirage au sort des poules de la phase finale prévue au Gabon en janvier 2017.
«Un match international n’est jamais inutile. C’est l’occasion de retrouver des valeurs, un état d’esprit. On n’est pas à la recherche d’un objectif comptable, à la différence du Bénin, mais en même temps, il faut s’en servir pour pouvoir se projeter contre la Côte d’Ivoire. Il faut toujours rester dans la dynamique», avait déclaré à la presse Alain Giresse à la veille de la rencontre.
Le Technicien français a donc profité de l'occasion pour rajeunir son effectif (Adama Traoré dit Noss, Diadié Samassékou, Hamari Traoré, Lassana Coulibaly, Moussa Doumbia et Charles Traoré) en vue non seulement de la phase finale au Gabon, mais aussi des éliminatoires de la Coupe du monde «Russie 2018».
Les Aigles seront en face des Éléphants (champions d'Afrique en titre, mais difficilement qualifiés pour 2017) en octobre prochain dans le cadre de la première journée de ces éliminatoires.
Avec cette lourde défaite, le Bénin a dit adieu à la phase finale de cette Coupe d’Afrique des nations de football. En effet, Les éliminatoires pour la CAN 2017 se sont achevées ce 4 septembre 2016 sur les qualifications du Burkina Faso, de l’Ouganda, de la R.D Congo, du Togo et de la Tunisie. En plus du Bénin, l’Afrique du Sud et le Nigéria ne verront pas le Gabon le prochain hiver.
Les pays qualifiés pour la CAN 2017 sont, en plus du Gabon (pays organisateur).
Côte d'Ivoire, Maroc, Algérie, Cameroun, Sénégal, Egypte, Ghana, Zimbabwe, Mali, Guinée-Bissau, Togo, Tunisie, R.D Congo, Burkina Faso et Ouganda.
Le tirage au sort des groupes est la prochaine étape très attendue. La phase finale de la CAN 2017 est prévue au Gabon du 14 janvier au 5 février 2017.

Moussa Bolly

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here