Rentrée politique de l’ADP-Maliba : «Le régime du président IBK est chaotique ; les Maliens sont dans la déception totale», dixit Cheick Oumar Diallo

La Rentrée politique de l’Alliance démocratique pour la paix (Adp-Maliba), s’est déroulée le samedi 3 septembre 2016 au siège national du parti sis au quartier du fleuve. Placée sous le thème : «Retour aux fondamentaux de notre engagement politique». Ce moment important du jeune parti a enregistré la présence du président du parti, l’honorable Amadou Thiam ; du Secrétaire politique, Cheick Oumar Diallo ; des présidents du bureau des femmes et des jeunes ; des présidents des coordinations régionales du parti ; des présidents des partis politiques invités ainsi que plus d’une centaine de militantes, militants et sympathisants du parti.

Après quelques jours de son départ de la Majorité présidentielle, le parti Alliance démocratique pour la paix (ADP-Maliba) vient de se renforcer dans l’arène politique par sa Rentrée politique.
Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire politique national du parti, Cheick Oumar Diallo, affectueusement appelé (COD), dira que l’objectif de cet événement est de valoriser les cadres du parti. Avant d’ajouter que son parti est composé d’hommes et de femmes de toutes les sensibilités et qu’il est important de les mettre en avant.
Le jeune président Thiam n’a pas manqué de souligner la position de son parti (désapprobation) sur la Loi électorale que le régime en place veut vaille que vaille son adoption soit faite à l’Assemblée nationale dans prochains jours.
Le représentant de la section de la Commune V, Issiaka Camara, a fait savoir que le parcours de COD est très impressionnant. «Ce militant de première heure d’Adp-Maliba est engagé à tout moment aux cotés des populations de la Commune 5», a-t-il témoigné.
Quant à la présidente des femmes, Mme Bocoum Salimata Ouattara et au représentant du président du mouvement des jeunes, ils ont tous salué félicité le retour de COD dans la grande famille d’Adp-Maliba. Ils ont réitéré leur engagement farouche pour faire du parti l’un des exemplaires de notre pays.
Ensuite, quelques amis et collaborateurs de COD ont fait leur témoignage en révélant le talent et le courage que le jeune COD incarne. Ils ont souhaité leur adhésion avec plus 60 associations à l’Adp-Maliba dans les jours à venir.
Prenant la parole, le Secrétaire politique national, Cheick Oumar Diallo a dit ceci : « J’ai attendu ce moment pendant tellement longtemps. J’ai passé trois longues années durant lesquelles, je suis resté complètement en marge de l’action de l’ADP-Maliba». «Au sein du bureau du Vérificateur général, j’ai découvert toute la réalité de la gestion publique malienne. J’ai découvert tout ce qui est quotidiennement détourné de son sujet initial», a-t-il dévoilé.
À l’en croire, le régime du président Ibrahim Boubacar Keïta est chaotique et les Maliens sont dans la déception totale. Il ajoutera que pendant les 3 ans du mandat d’IBK, les Maliens n’ont qu’un seul refrain : «Si on savait !». «Si l’on m’avait dit que l’élan populaire qui a porté IBK à la tête du pays se serait aussi vite envolé, que le ‘’Mali d’abord’’ allait devenir ‘’ma famille d’abord’’, que les corruptions allaient prendre l’ascenseur, je ne l’aurais jamais cru, a-t-il assené. Il a salué les militants du parti pour le retrait du parti de la majorité. Selon lui, en faisant ce choix, les militants ont indiqué leur volonté d’un changement dans la gouvernance actuelle. «Nous sommes en phase avec les Maliens dans notre choix, car il est temps que ça change», a-t-il affirmé.
Pour lui, son parti était sur la bonne voie et il a invité les cadres à rester vigilants, car le défi est de taille dans ce désespoir ambiant qui s’installe dans notre société en raison de l’absence de perspectives pour les populations. «Les Maliens sont déçus et ont l’impression d’être spectateurs de l’effondrement de la Nation, mais c’est à nous de leur redonner espoir, car le désespoir est dangereux», a-t-il rassuré.
«Nous, à l’Adp-Maliba, devons être prêts à relever le défi. D’aucuns disent que la politique malienne ne mérite pas notre sacrifice. Trop de corruptions et de mensonges sont passés par là. Mais, mes chers camarades de l’ADP-Maliba, rien ne doit nous détourner de notre ambition de redonner espoir à nos compatriotes», a-t-il insisté.
Seydou Karamoko KONÉ
Source: Le Flambeau

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here