Gouvernance : Le Parena et le Sadi dénoncent les dérives …

Une délégation de Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI) conduite par son président Oumar Mariko a été reçue le mercredi dernier au siège du Parena, par la direction du Parti du bélier blanc. Durant plusieurs heures d’horloge, les deux partis, respectivement membres de la majorité  et de l’opposition politique, ont abordé des sujets tant d’intérêt national que bilatéral. Il ressort de la rencontre une parfaite convergence de vue sur plusieurs sujets relatifs à l’état de la nation.

Outre le président Oumar Mariko, la délégation  du SADI comprenait quatre parlementaires, plusieurs membres du  bureau politique national. Du côté de  Parena, Tiébilé Dramé président du Parena  était entouré de plusieurs proches collaborateurs.

Selon le communiqué diffusé à l’issue de cette rencontre, les deux partis partagent une large convergence de vues sur des questions relatives à la mal gouvernance actuelle et le constat d’insatisfaction générale qui en résulte  ;  la dégradation continue de la situation du  pays ,l’impasse du processus de paix, la détérioration de la situation sécuritaire, les menaces qui pèsent sur la  démocratie et la nécessité de mobiliser les forces vives du Mali afin d’éviter que le pays ne s’effondre à nouveau. En outre, les deux partis soulignent la dérive anti -démocratique que constitue le projet de loi électorale actuellement examiné à l’assemblée nationale et exige son retrait pur et simple

Face à une situation si peu reluisante et à la limite inquiétante, les deux partis ont convenu de la nécessité d’approfondir la réflexion sur les propositions de solutions qu’ils seront amenés à faire.

Les deux formations ont évoqué les concertations nationales et se  sont engagé à entreprendre des activités communes  pour renforcer leur unité d’action avec  d’autres forces patriotiques. Enfin, le Parena et le Sadi ont rendu hommage à tous ceux qui se battent contre l’autocratie, pour créer les conditions d’une nouvelle espérance.

Mémé Sanogo


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here