Réaménagement gouvernemental : Un Homme d’Expérience tel que Soumeylou B MAIGA était mieux

Ce n’est donc pas avec surprise que suivant le décret n°2016-0675-P-RM du 3 septembre 2016, nous avons appris le limogeage de Tiéman Hubert Coulibaly, du Gouvernement. Le décret a été sans équivoque, car non seulement, il a quitté le Ministère de la défense, mais aussi carrément l’attelage gouvernemental. Il a été remplacé à ce poste par Monsieur Abdoulaye Idrissa Maïga précédemment Ministre de l’administration.

Cet homme avait dénoncé dans le temps au moment où les régions du nord ont été embrasées en 2012 par une violence forte liée à l’arrivée des terroristes et des djihadistes.Les dérives à Bamako, contre la paix sociale, les constats l’incapacité ou la faiblesse du régime à Bamako lui ont fait réagir en qualité citoyen de Gao dans le N°3340 du mardi 2 mai 2012 du journal Info-Matinsous une plume bien critique et bien analysée. Il a dépeint d’une manière impartiale, la situation et dénoncer les erreurs. Il s’est même posé la question de savoir qu’elle malédiction étaitentrain de s’abattre sur le Mali pris entre le marteau des rebellions de 1963, 2006, 2012 et l’enclume des coups d’Etat de 1968, 1991 et 2012 ?

A la faveur de ces événements et de l’élection présidentielle de 2013, son parti le RPM est venu au pouvoir et, il a hérité du portefeuille de l’assainissement, de l’eau et du développement durable, puis après de l’administration territoriale. A ce titre, il a participé à la validation du document de l’Accord d’Alger pour la Paix et la Réconciliation en 2015, ainsi que l’Accord subsidiaire permettant de mettre les Autorités Intérimaires dans les régions du nord. Chose que les maliens ont décrié en général. Ses dits et réactions ont surpris plus d’un habitant de la cité des Askia tellement, ils prenaient à contre-pied ses propos du 29 mai 2012. C’est peut-être même la raison pour laquelle, lui et sa délégation ont été huée à Gao en juillet 2016 après les manifestations anti-autorités transitoires. Le fait qu’il soit nommé en qualité de Ministre de la défense le 3 septembre 2016, fait de lui, le membre du Gouvernement qui a fait trois portefeuilles en trois ans. Cela est une marque de confiance dans le travail qu’on lui confie. Mais cela suffit-il pour gérer avec efficience la grande muette et notre sécurité malmenée de tous les côtés. Cela prouve, cependant, qu’IBK n’a rien compris jusque-là, dans la gestion des forces armées d’un pays en crise sécuritaire. Soumeylou Boubeye Maïga était le mieux indiqué pour ce poste, même si on ne l’aime pas, il maitrise ce domaine en tant que civil, plus que tout autre membre du gouvernement. Ses expériences à travers la Sécurité d’Etat, ses deux passages au ministère de la défense, au ministère des affaires étrangères font de lui aujourd’hui l’homme de la situation. Il a le flair très développé et connait tous les ténors de la rébellion de 1992 à maintenant.

Le Président IBK aurait pu laisser de côté son alter-égo pour le nommer à ce poste qui n’a pas besoin d’un novice, dans ces moments d’insécurité généralisée au Mali. Avec lui les FAMAS pourraient se trouver mieux organiser pour faire face à la situation. Mais la raison a des raisons qu’elle-même ignore. Souhaitons que les choses bougent avec Monsieur Maïga, qui semble être un homme de rigueur.

Alassane TRAORE


Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here