Suite à une histoire de fesses au poste de garde du centre des impôts de la commune III : Le chef de poste de garde l’adjudant S.T. relevé

Dans une de nos précédentes publications, nous avions révélé que le chef de poste de sécurité du Centre des impôts de la commune III, lequel avait été désigné par l’un de ses subordonnés, le sergent-chef F. B, pour être parrain de son mariage, s’était marié religieusement avec la femme en question une année plus tard. Dans le même article, nous avons aussi soutenu que cette histoire avait pris de cours non seulement les agents du Centre des impôts, mais aussi les proches du sergent-chef FB, dans la mesure où cet élément de la Garde nationale se trouvait toujours lié devant Dieu et les hommes avec la dame en question, une commerçante au grand marché de Bamako.

Après la parution de notre article, la hiérarchie militaire a pris l’affaire très au sérieux et a mené ses propres enquêtes pour situer les responsabilités afin d’éviter un clash éventuel entre les deux porteurs d’uniforme. Au terme de cette enquête, la sanction est tombée comme un couperet sur l’adjudant S.T. car il nous est revenu qu’il a été relevé de son poste de chef de sécurité du Centre des impôts de la commune III la semaine dernière.

Une décision très appréciée au niveau de ce service de l’Etat car bien que les deux porteurs d’uniforme continuaient de vaquer à leurs occupations comme si de rien n’était, il était aussi plausible qu’ils en arrivent à se regarder en chiens de faïence. Un règlement de comptes à conséquence dramatique n’était pas écarté dans la mesure où le chef de poste en question ne se cachait guère avec la femme de son subalterne, laquelle serait sa troisième épouse.

K.THERA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here