Paix et réconciliation : Une levée de boucliers s’impose

Il n’arrive à l’esprit de personne de douter de la volonté des populations de contribuer à ramener la paix sociale, à réconcilier les cœurs et les esprits, dans le respect d’un Mali pluriel et riche de son exceptionnelle diversité ethnique et culturelle.
Cependant, pour relever efficacement de tels défis, à caractère urgent, elles se doivent de développer, de renforcer davantage, certaines habilités, à savoir, entre autres, la rencontre de l’autre, l’émulation, l’écoute active, le feed back, la remise en cause de soi pour l’intérêt général, le sens profond de l’honneur et de la dignité, la capacité de mobilisation, la vision, l’autodiscipline, la valorisation de l’expérience.
Forger le destin de notre pays dans l’union et l’entente et vulgariser la culture du vivre ensemble, en se référant notamment à l’importance des valeurs transtemporelles nationales, constituent des actes de citoyenneté qui méritent d’être constamment posés, entretenus.
En poussant la recherche sur l’authenticité, nous avons récemment produit, en direction du grand public en particulier, un nouvel ouvrage d’information, de sensibilisation et d’aide-mémoire, intitulé «Les Manuscrits anciens du Mali: ce qu’il faut savoir des préceptes de paix et de cohésion sociale ».
Edité par «La Sahélienne» avec l’appui du Ministère de la Réconciliation Nationale du Mali, cet ouvrage reflète, en peu de pages, des enseignements de sagesse et de pédagogie portant sur le rapprochement, le contact de proximité, l’entente entre des communautés que tout prédispose naturellement à une durable coexistence pacifique.
Ces communautés, caractérisées par des brassages et des métissages multiséculaires, ne visent, en fait, qu’un objectif noble, celui de mener ensemble, dans une parfaite symbiose d’esprit, de patriotisme consolidé, le seul combat qui vaille, celui de la réduction des disparités de développement et de la lutte contre la pauvreté sur toute l’étendue du territoire malien.
L’ouvrage apporte donc des éclairages pour une approche positive des comportements à observer face à des problèmes persistants, dont la croissance des antivaleurs, la montée de «la lutte des semblables», la propagation des feux de la haine, de l’ignorance et de la violence.
A la lumière des réflexions contenues dans les textes anciens, il met l’accent sur des vertus d’humilité et de piété qui ont résisté au temps et à l’espace et qui sont à même d’édifier tous ceux qui œuvrent à l’avènement de la paix, de la justice, de la concorde, au dialogue des cultures et des civilisations.
Dans tous les cas, il convient de souligner que la foi, la santé, la paix, la tolérance, demeurent des passages incontournables pour le meilleur devenir de l’humanité toute entière.
En ce mois béni des bénis, mois de Pèlerinage Zoul Hadj, nous implorons Dieu, le Très Haut, le Tout Puissant, afin qu’Il puisse guider les pas des hommes et des femmes dans la voie du salut commun, les gratifier de Sa Protection et de Sa Miséricorde en leur mettant sous son Ombre le jour où il n’y a pas d’autre ombre que la Sienne! Amen! Joyeuse fête d’El Adha!
Chirfi Moulaye Haidara

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here