Congrès extraordinaire du PACP : Les préparatifs avancent discrètement

100

Au-devant de la scène politique durant la première moitié du mois d’Août, le PACP est devenu muet depuis la démission de son Président Yeah Samaké. Pourtant, de façon informelle, la mobilisation prend de plus en plus d’ampleur.

Dans moins de deux semaines aura lieu le congrès extraordinaire du parti de l’actuel Ambassadeur du Mali en Asie. Ce dernier, pour des raisons statutaires et d’incompatibilité a rendu le tablier ouvrant la porte à une recomposition des postes. Conséquence : les commissions sont en concertation très avancées afin de faire bouger les choses et les cadres comptent sur les médias pour faire le plus de battage possible.

Pour mieux annoncer les couleurs, la diaspora du parti, de son côté, songe déjà à mettre un plan d’affichage. S’agissant du principal enjeu, la succession de Yeah Samaké, malin qui pourra dire pour l’heure celui qui remplacera. Me Amadou Tieoulen Diarra aurait pu faire l’affaire mais, très impatient d’être Calife à la place du Calife, il a fini par claquer la porte il y a de cela quatre mois environ.

Au niveau de la jeunesse, en revanche, c’est plus ouvert. Exilé en Chine durant presque 2 ans pour raisons universitaires, Niaga Diop, le transfuge du PACP est rentré au pays et a systématiquement annoncé les couleurs par une tournée tonitruante à Sikasso. 2 ème vice-président du mouvement des jeunes, il a ensuite rallié le Djitoumou pour échanger avec la base du parti et rendre une visite à la famille de Yeah Samaké. Compte-rendu fidèle a été fait aux structures de base sur l’état d’implantation du parti à travers le Mali ainsi que des défis et perspectives du PACP en cette période pré-électorale.

Du coté des sections en dehors du continent, une importante délégation est annoncée dans la capitale malienne, mais le mystère demeure entier quant à la présence du président sortant Yeah Samaké.

Si le congrès permettra de définir une ligne finale afin de se positionner pour les communales, ce sera l’occasion de savoir si le PACP restera toujours au Centre. Avec les changements de cap enregistrés ces derniers temps, dans la classe politique, rien n’indique que le parti du soleil-levant maintiendra sa posture politique actuelle. Car il ne faut pas perdre de vue la présidentielle de 2018 qui ne laissent aucun parti indifférent.

Idrissa KEÏTA

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here